Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Collectivités et associations se mobilisent pour la défense de la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse

Transport ferroviaire

Collectivités et associations se mobilisent pour la défense de la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse

Publié le 14/03/2013 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : France

Un courrier de la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer envoyé au comité des financeurs du barreau à grande vitesse entre Limoges (Haute-Vienne) et Poitiers (Vienne) sème le trouble dans les territoires traversés par la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (Polt). Le haut-fonctionnaire demande aux collectivités d'accepter de réduire de 10 à 4 le nombre d'allers-retours sur la ligne classique pour reporter ainsi les voyageurs sur la LGV.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La lettre ouverte du président du conseil régional du Limousin du 2 mars, une motion adoptée à l’unanimité le 22 février par les élus de la communauté de communes du Sarladais et du Périgord noir (Dordogne), un colloque organisé le 21 mars à Paris à l’initiative des députés Nicolas Sansu (Gauche démocrate et républicaine, Cher) et de Valérie Rabault (SRC, Tarn-et-Garonne), … sans compter la mobilisation des associations…

Les initiatives fusent pour défendre la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (Polt) à la suite du courrier adressé aux membres du comité des financeurs de la LGV le 25 janvier dernier par Daniel Burseaux, directeur général des infrastructures, des transports et de la mer au ministère de l’Ecologie.
Ce dernier leur demande en effet de valider la réduction du nombre des allers-retours par jour de 10 à 4.

Faible taux de rentabilité – « Compte-tenu d’un taux de rentabilité socioéconomique faible de la LGV Limoges-Poitiers, autour de 3 %, et du souhait de l’Etat de faire des choix en matière d’infrastructures, le comité des financeurs a demandé à Réseau ferré de France (RFF) une étude supplémentaire. Le but : trouver une solution pour augmenter le taux de rentabilité et ainsi rendre le projet attractif », explique Jean-François Martinet, conseiller communautaire à la communauté de communes du Sarladais et du Périgord noir et président de l’association Périgord Rail Plus.

« La solution préconisée par RFF consiste à réduire la desserte sur la ligne Polt de façon à avoir un report des voyageurs vers la LGV Limoges-Poitiers. On passerait donc de 10 à 4 allers-retours. Cela revient à supprimer 12 trains. Et là, cela nous pose problème car cela prive des territoires tels que le nord du Lot ou l’est de la Dordogne d’une desserte ferroviaire pour Paris », ajoute-t-il.

Une ligne d’équilibre – De leur côté, Jean-Paul Denanot, président (PS) du conseil régional du Limousin, et Valérie Rabault, députée (PS) du Tarn-et-Garonne, mettent en avant la complémentarité de la LGV et de la Ligne Polt : l’une reliant les capitales régionales entre elles et l’autre, ligne d’équilibre du territoire desservant les villes moyennes.

« Je suis favorable à la LGV, mais elle n’irriguera pas tous les territoires à ce jour desservis par la Polt. Elle fonctionne certes mal, mais il y a des passagers potentiels avant Limoges et après Brive-la-Gaillarde. Ceux-là risquent de pâtir de la diminution du nombre de trains sur la Polt », déclare Valérie Rabault.

A travers le colloque qu’elle co-organise le 21 mars, se posent différents enjeux :

  • remplacer les rames actuelles de la Polt par des rames TGV de première génération ;
  • organiser les travaux de façon à ce que la Polt puisse continuer de circuler ;
  • inscrire la Polt au schéma directeur.

Plus longue des trois radiales de France, de l’ordre de 700 km, la Polt a été une des premières lignes de la SNCF où les trains circulaient à 200 km/h. Mais elle a vieilli.
Il y a quinze ans, le trajet Brive-la-Gaillarde-Paris se faisait en 3 h 50. Aujourd’hui, la durée du trajet est de 4 h 15.

1,6 milliard d’euros – L’enquête publique pour la LGV Poitiers-Limoges, évaluée à 1,6 milliard d’euros, doit être lancée avec un début des travaux prévu en 2015, pour une mise en service en 2019/2020.

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Collectivités et associations se mobilisent pour la défense de la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse

Votre e-mail ne sera pas publié

ROLLAND/ziniou2338

17/03/2013 02h36

Soumis à l’Autorité environnementale en fin d’année 2012, ce dossier a comme élément du scénario central la réduction de 11 à 4. La lettre du Directeur du 25 janvier 2013 « vend la mèche » en révélant la fourberie du Comité des financeurs des études qui s’est toujours et partout répandu en déclarant que l’axe POLLT comporterait 7 allers-retours quotidiens, et non pas 4.
Ceci explique la levée de boucliers qu’a suscitée la publication de cette lettre du 25.01, en particulier ce la part de tous ceux qui sont laissés à l’abandon par ce projet de LGV-LP

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement