Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Equipement

La CSC demande un cadre juridique adapté au matériel des parcs de loisirs

Publié le 12/12/2006 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le contrôle du matériel des parcs de loisirs et manèges forains est fondé sur des textes « inadaptés » estime la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) le 11 décembre dans un communiqué, demandant aux pouvoirs publics la mise en place d’un cadre juridique basé sur la norme européenne.
Ce nouveau cadre juridique déterminerait la nature et la périodicité des contrôles techniques des installations. La norme européenne prévoit un contrôle annuel, alors que les textes français en imposent un tous les trois ans.
Il mettrait en place l’accréditation des organismes habilités à effectuer l’inspection, alors qu’actuellement, ce sont les professionnels eux-mêmes qui les choisissent, souligne la CSC.
En attendant ce nouveau cadre, la CSC demande aux pouvoirs publics d’exercer des contrôles préventifs des installations et invite les professionnels à tenir à jour pour chaque attraction un « carnet de vie » qui recenserait les incidents techniques, interventions et accidents des usagers.
La CSC se dit également « inquiète des dangers potentiels présentés par les nouvelles générations d’attractions qui provoquent des accélérations brutales (de 0 à 150 km par heure en une seconde) », demandant aux pouvoirs publics d’engager des études pour évaluer les risques.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La CSC demande un cadre juridique adapté au matériel des parcs de loisirs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement