Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Effectifs et salaires: les tableaux comparés des trois fonctions publiques

Publié le 12/03/2013 • Par Martine Doriac • dans : A la une, Actu Emploi, Actu expert santé social, France, Toute l'actu RH

Pietons traversant la route
Fotolia
"La Gazette" a croisé et commenté différents tableaux sur la FPT, la FPH et la FPE issus de l’étude Emploi et salaires 2013 de l’Insee rendue publique début mars.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Avec un effectif, en hausse, de 1,7 million d’agents recensés en « personnes physiques » en 2010, la fonction publique territoriale arrive désormais en tête des effectifs de fonctionnaires devant l’Etat, où l’Insee a recensé 1,5 million d’agents.
Les hôpitaux publics emploient, eux, près de 900 000 « équivalents temps pleins » , un effectif qui lui aussi augmenté depuis cinq ans.

Ces évolutions s’expliquent, pour la territoriale, par les transferts de personnel de l’Etat vers les collectivités. Dans les établissements publics hospitaliers, ce sont les emplois intermédiaires de personnels soignants et administratifs qui ont gagné du terrain. Ces évolutions doivent être interprétées avec précaution car elles incluent nombre de temps partiels ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

5 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Effectifs et salaires: les tableaux comparés des trois fonctions publiques

Votre e-mail ne sera pas publié

SL

13/03/2013 08h07

c’est faux tout ça, je suis adjoint 1ere classe depuis 12 ans et je ne gagne que 19200 euros mensuel.

logique

13/03/2013 12h03

Réponse à SL
Dans quelle administration ? Au parlement Européen ? 19 200 € MENSUELS en catégorie C ?
rédacteur principal 2ème classe au dernier échelon (catégorie B), et après 40 ans de boutique, j’ai un peu plus de 2 300 € net par mois

dad

14/03/2013 09h01

attention salaires ne veut pas dire rémunérations

il manque l indemnitaire .. de 7 à 70

voir le rapport sur la fonction publique état entre 2002 et 2012 seul les A ont augmenté le + et en particulier l indemnitaire !!

pratclif

19/04/2013 06h32

Dans la nébuleuse de la fonction publique l’état peine à savoir combien il emploie de fonctionnaires ainsi que la structure et la rémunération des emplois.

CDDEternel

02/08/2013 10h09

Employée en CDD je suis assimilé Catégorie B et touche 1590€/mois + 13ème mois.
Autant qu’un Cat. C titulaire…
Lorsque l’on fait des recherches sur le salaire moyen des CDD, on constate que cette catégorie de contractuels touche moins que ses collègues titulaires qui sont pourtant au même niveau. Le contractuel non seulement est jetable, mais également bon marché. De plus, de peur de ne pas être réembauché, il ne peut pas renégocier son contrat lors de son renouvèlement et ne sera par conséquent jamais augmenté. Quand on sait que ces CDD dit « déterminés » sont en fait des contrats renouvelés abusivement (toute la carrière jusqu’à obtention du saint Graal), où est la justice? Ce statut arrange les administrations qui, sous couvert d’être des employeurs modèles, bénéficient de ressources jetables et qui, embauché pour un coût moindre, ne sera jamais augmenté.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement