Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Enfance / Famille

Mise en place d’un « nouveau dispositif » pour l’adoption en France

Publié le 14/12/2006 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le ministre délégué à la Famille, Philippe Bas, a décidé le 13 décembre de mettre en place un « nouveau dispositif » pour pouvoir mettre en relation les « familles adoptantes et les enfants en attente d’adoption » en France qui sera « opérationnel à partir de février 2007 ».
En 2003, a été mis en place par le gouvernement « un système d’information pour pouvoir mettre en relation les familles adoptantes et les enfants en attente d’adoption » qui n’a pas « répondu complètement aux attentes », a expliqué le ministre.
« J’ai pris la décision qu’à partir de février 2007, un nouveau dispositif va être mis en place. Les concertations vont se développer avec tous les acteurs concernés au mois de janvier de tel sorte que le système soit opérationnel dès le mois de février » a ajouté Philippe Bas.
Il existe « près de 1.000 enfants qui n’ont pas réussi à trouver de parents » alors qu’il y a « plus de 25.000 parents qui ont un agrément pour l’adoption, qui n’arrivent pas à trouver d’enfant et qu’un certain nombre d’entre eux seraient prêts à les adopter », a déploré le ministre.
Philippe Bas réagissait à une question de Michèle Tabarot, députée UMP (Alpes-Maritimes) et présidente du conseil supérieur de l’adoption.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mise en place d’un « nouveau dispositif » pour l’adoption en France

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement