Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Financement

Dexia, la folie des hommes, les insuffisances d’un système

Publié le 12/03/2013 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Fiches Finances • Source : Territorial.fr

dexia_immeuble_defense
JACQUES DEMARTHON / AFP
Au cours de l’épisode le plus récent, fin 2012, les Etats français et belges ont apporté 5,5 milliards d’euros (dont 47 % à la charge de la France) pour recapitaliser Dexia SA, dont les fonds propres sont passés de 19,2 milliards à 2,7 milliards d’euros entre fin 2010 et fin 2011.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le dossier Dexia est dorénavant plus lourd que celui du Crédit agricole, c’est-à-dire que c’est la plus importante banqueroute de l’histoire économique française. Tout simplement.
Le plus regrettable est moins l’actuel constat que de n’avoir pu l’éviter.

Dès 2002, l’ouvrage gestion de dette des collectivités publié aux éditions de la Lettre du cadre fait un parallèle entre les aventures Dexia et Vivendi (ex Générale des eaux) invitant à la prudence.
Deux entreprises bâties sur un fonds de commerce plutôt juteux auprès de collectivités locales mais insuffisant pour l’ambition sans limites de dirigeants, hauts fonctionnaire devenus apprentis patrons, et qui se lancent dans une expansion qui n’a d’égale que sa diversification.

Une vraie banque… route

Dexia a pris des risques ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dexia, la folie des hommes, les insuffisances d’un système

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement