Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Languedoc-Roussillon. Dans le budget de l’Hérault, les dépenses de fonctionnement augmentent plus vite que les recettes

Finances

Languedoc-Roussillon. Dans le budget de l’Hérault, les dépenses de fonctionnement augmentent plus vite que les recettes

Publié le 18/12/2006 • Par Jean Lelong • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le budget primitif 2007 du conseil général de l’Hérault, voté le 15 décembre, s’élève à 1.102 millions d’euros, en hausse de 8 % par rapport au budget 2006.
Ce budget est caractérisé par une évolution des dépenses de fonctionnement plus rapide que celle des recettes. Les premières progressent de 8,7 % (836 millions d’euros) tandis que les secondes n’augmentent que de 6,1 % (920 millions). L’exécutif départemental explique ce décalage par l’effet conjugué de la décentralisation et de la croissance démographique.
Au chapitre des recettes, la part de la fiscalité représente 520 millions d’euros (+ 5 %), les dotations de l’Etat 380 millions. Les taux d’imposition sont relevés uniformément de 3 %. L’épargne brute est en recul de 13 % (90 millions d’euros).
Les dépenses d’investissement s’élèvent à 265 millions d’euros. Elles seront financées par un recours accru à l’emprunt (115 millions d’euros, en hausse de 30 %).
Anticipant une aggravation de sa situation financière dans les années à venir (la charge nette de la décentralisation est chiffrée à 107 millions d’euros en 2008 et 128 millions d’euros en 2009), le département a décidé d’étaler une partie de ses dépenses en adoptant un plan pluriannuel d’investissement (2007-2010). Ce plan repose sur l’hypothèse d’une augmentation annuelle des taux d’imposition de 3 % et d’un accroissement de la dette.

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Languedoc-Roussillon. Dans le budget de l’Hérault, les dépenses de fonctionnement augmentent plus vite que les recettes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement