Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

AutoLib arrive à Bordeaux en septembre

Publié le 06/03/2013 • Par Karine Ménégo • dans : Régions

Trois mois après que Paris ait soufflé la première bougie de son réseau Autolib', Lyon et Bordeaux annoncent être en discussion avec le groupe de Vincent Bolloré pour installer « d'ici la fin de l'année 2013 » un réseau de petites voitures électriques en libre service. A Bordeaux, l'annonce s'est faite en deux temps.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Vendredi 1er mars, le président de la Cu de Bordeaux a déclaré « espérer finaliser rapidement les discussions avec le groupe Bolloré » pour qu’un service de voitures en libre service « soit opérationnel avant la fin de l’année sur l’ensemble du territoire de l’agglomération », avant de préciser que le principal frein est d’ordre technique : trouver les emplacements pour les stations et obtenir l’inter-opérabilité des billetteries entre cette offre financée par un groupe privé et celle des transports publics de l’agglomération, confiés à Kéolis par DSP.

De son coté, Alain Juppé a annoncé dès le 26 février qu’un premier lot de 90 Bluecars réparties sur 40 stations serait proposé à la location dès septembre prochain dans les rue de sa ville. « Il faut progresser sur le front de la pollution et dans la diminution du trafic. L’autopartage, c’est une voiture qui est utilisée par six ou sept personnes. C’est donc l’équivalent de sept voitures individuelles », a déclaré le maire de Bordeaux.

« Deux risques majeurs » – Pourtant certains fervents défenseurs des mobilités alternatives ne voient pas cette irruption d’un groupe privé d’un bon oeil. A l’instar du vice-président EE-LV en charge pour la Cu des déplacements alternatifs : selon Clément Rossignol, la collectivité prend « deux risques majeurs : celui d’un report modal inversé mais aussi la fragilisation de la société coopérative Autocool ».

Autocool est une offre d’auto-partage, soutenue par les collectivités voilà dix ans. Passé d’un statut associatif à celui d’une société coopérative, ce réseau peine à atteindre l’équilibre financier, malgré ses 1 300 utilisateurs pour 50 voitures réparties sur 23 stations dans l’agglomération. « Nous n’avons pas les mêmes approches. Nous pouvons fonctionner en complémentarité. Ce qui serait crispant, en revanche, c’est de voir Autocool éclipsée par l’effet de nouveauté généré par Autolib… », déclare Nicolas Guenro, le directeur général de la Scop, qui a appris les discussions en cours par voie de presse : le groupe Bolloré a fait parler de lui en affirmant être prêt en septembre à Bordeaux, sans demander à la ville un centime en contrepartie des 20 millions d’euros d’investissement nécessaires. Vincent Bolloré pense amortir sa mise « en quatre à cinq années ». Deux mondes bien différents, donc … et deux offres qui le sont aussi !

En effet, en sus de l’abonnement, Autolib propose une tarification à la durée d’emprunt de la voiture, que l’on peut rendre dans n’importe quelle station. Autocool facture en fonction de la catégorie de véhicule emprunté, du kilométrage parcouru et de la durée de la location. La voiture de cette seconde formule doit être systématiquement agrée à l’emplacement où elle a été prise.

Rapidité de la mise en œuvre – Outre cette potentielle complémentarité et la gratuité affichée, ce qui séduit certains élus, c’est la rapidité de mise en œuvre : « Le cahier des charges de la prochaine DSP transports prévoit une offre de ce type … mais combiner ces deux projets permet d’offrir dès aujourd’hui un service qui ne serait pas opérationnel avant janvier 2015, au mieux ! », souligne l’un des élus membre de la commission mobilité, Jacques Guichoux (DVD).

Ceci dit, tout comme à Lyon, rien n’est encore signé entre les collectivités et le groupe industriel privé Bolloré.

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

AutoLib arrive à Bordeaux en septembre

Votre e-mail ne sera pas publié

Une jeune conductrice d'autolib' qui voudrait respecter la loi

20/04/2013 01h27

Bonjour,

Je viens de lire et de signer cette pétition en ligne:

«afin de pouvoir apposer un disque A sur les Autolib’ pour les jeunes conducteurs» (actuellement, c’est impossible)

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2013N39634

Personnellement, je suis d’accord avec cette pétition et je crois que vous le serez aussi.

Souscrivez à la pétition ici http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2013N39634 et divulgue-la auprès de vos contacts afin que les jeunes conducteurs de ce service puissent être en règle et que les dirigeant d’Autolib’ se bougent un peu (plus d’un an que des réclamations à ce sujet)

Merci.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement