Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sport

Le club de foot Evian-Thonon-Gaillard ne jouera pas à Genève

Publié le 05/03/2013 • Par Claude Ferrero • dans : Régions

Une délégation d’élus de Haute-Savoie, de Genève et des dirigeants du club ETG FC a rencontré Michel Platini, président de l’UEFA, pour obtenir l’autorisation de jouer au stade la Praille à Genève. Une demande refusée par l’instance du football européen.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cela aurait pu être le symbole du Grand Genève en train de se construire, mais l’UEFA (l’Union of european football associations), le 25 février 2013, s’est montrée intransigeante en renouvelant un refus courtois mais ferme à la demande des élus et d’ETG de disputer les matches à domicile à Genève en Suisse. Actuellement, le club d’Evian-Thonon-Gaillard (issu de Croix de Savoie, dont le siège est à Gaillard, dans l’agglomération annemassienne) joue ses matches à domicile au Parc des sports d’Annecy.

Principal inconvénient : le stade d’Annecy (15 600 places) est par la route à une heure et demie environ du centre d’entrainement du club situé à Evian sur les bords du lac Léman. Avantage de Genève, la ville suisse offre un stade de 30 000 places – et un public supplémentaire pour les grandes affiches – à moins d’une demi-heure d’Evian et à 17 minutes environ de Gaillard/Annemasse, situées à 10 kilomètres.

Déception – Dans ces conditions et après une première demande effectuée au printemps 2010 lors de l’accession d’ETG en Ligue 1, le refus de l’UEFA a créé une énorme déception chez les élus : « ce projet dans le domaine sportif s’impose comme une expérimentation concrète de la grande agglomération transfrontalière en cours de construction », regrette Christian Dupessey, maire d’Annemasse et chargé à la région Rhône-Alpes d’une mission de relations avec le canton de Genève, le Valais et les élus de Haute-Savoie et de l’Ain.

« Le développement et le dynamisme démographique et économique du Grand Genève de part et d’autre de la frontière est unique en Europe, les relations sont historiques entre le Chablais, la Haute-Savoie du Nord et le Genevois », estime Christophe Lévêque, directeur de cabinet d’Annemasse qui rappelle le sentiment des supporters : « L’extra-territorialité pour ETG n’est pas de jouer à Genève, mais à Annecy. »

« Autant je reçois votre demande en tant que citoyen, autant je ne peux pas l’accepter en tant que président de l’UEFA a dit Michel Platini», rapporte Robert Borrel, président de l’ARC (Association régionale de coopération du Genevois) en soulignant « une rencontre cordiale » mais sans effet. Pour l’UEFA, « l’organisation du football sur une base nationale territoriale constitue un principe fondamental » auquel elle n’entend pas déroger par crainte d’ouvrir une boite de pandore…

Construction d’un futur stade – Enfin, pour beaucoup le stade de Genève, partagé avec le club local du Servette, est la solution à la construction d’un futur stade dont le coût – sans financeurs pour l’instant – (60 à 80 millions d’euros) et les besoins fonciers apparaissent un défi difficile à relever en temps de crise. Dans une lettre ouverte à Michel Platini, les élus Verts de l’Agglo franco-valdo-genevoise appellent également l’ETG à jouer à Genève. D’abord, parce que « ce projet de valoriser les installations de La Praille demeure la meilleure solution pour tout le monde », ensuite parce que « l’ETG ne jouerait pas « en Suisse », mais dans son bassin de vie naturel, juridiquement organisé en gommant les frontières ».

Même la FDSEA de Savoie et les Jeunes Agriculteurs de Haute-Savoie demande au « président de l’UEFA de revoir son avis » pour « mutualiser des installations existantes (…) et montrer un acte fort pour la préservation du foncier telle que voulue par le Grenelle de l’environnement ».

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le club de foot Evian-Thonon-Gaillard ne jouera pas à Genève

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement