Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

[Opinion] fonction publique

Contrainte budgétaire et ambition managériale

Publié le 05/03/2013 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions, Toute l'actu RH

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Fabien Tastet

Directeur général des services du conseil général de l'Essonne et délégué général de l'Association des administrateurs territoriaux de France

Fût-il nécessaire, le redressement financier ne peut tenir lieu de seul horizon à la conduite de nos administrations. Retenu comme justification exclusive de l’action publique, il nourrit la déstabilisation du personnel, à l’instar de la révision générale des politiques publiques qui a créé une rupture entre l’Etat et ses agents.
Ainsi souscrivons à cet impératif : pas de resserrement budgétaire sans ambition managériale, sans chercher à engager une nouvelle dynamique pour mobiliser les agents du service public local.

Raffermir le sens de l’action publique – Il faut d’abord raffermir le sens de l’action publique. La crise bouscule les repères, perturbe la hiérarchie des valeurs et offre toujours l’opportunité aux intérêts particuliers de faire un sort à l’intérêt général.
Redonnons à nos collègues la fierté de leurs missions, le sentiment que, quel que soit leur métier, leur grade, leur filière, ils participent à l’amélioration quotidienne de la vie de leurs concitoyens et à la défense d’un modèle de société que constitue le service public.

Il faut, ensuite, consolider la notion de collectif et d’équipe. L’isolement dans l’exercice des missions est un facteur majeur des difficultés du monde du travail. La multiplication des démarches de transmission (formation interne, tutorat, parrainage), le renforcement de toutes les formes de transversalité et collégialité (communautés de cadres, équipes « projets », etc.) sont de bons leviers.

Enfin, il faut sécuriser les trajectoires professionnelles. Le développement de la formation, l’accentuation de la mobilité interne, la systématisation des bilans professionnels, la préparation de la deuxième carrière pour ceux exerçant des métiers pénibles, la constitution de passerelles contractualisées avec d’autres collectivités ou à l’échelle de groupes territoriaux peuvent contribuer au déploiement d’un véritable parcours professionnel, fait de diversité et d’enrichissements successifs, de relation confiante et durable entre l’agent et l’institution.

La place qu’ils méritent – Au-delà des initiatives locales, dont le format doit tenir compte des évolutions sociologiques de nos institutions (rôle accru de la participation, souci de résultats rapides, aversion pour toute ingénierie complexe), formons le vœu que les futurs textes relatifs à la décentralisation réservent aux femmes et aux hommes du service public la place qu’ils méritent.

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contrainte budgétaire et ambition managériale

Votre e-mail ne sera pas publié

Agent Territorial Girondin

05/03/2013 03h27

Cest à peine croyable de lire cela on se croit au pays des « bisounours »!
Je serai ravi de voir ce DGS venir porter cette bonne parole au SDIS de la gironde ou personne ne sait vraiment pourquoi il travaille, ou les sanctions pleuvent (pour mettre les agents en position de soumission!) ou une grande activité est donnée aux cadres: surveiller la badgeuse, ou la journée de formation est comptabilsée pour 6H vous devez donc 1h38 à l’administration et ou les mutations internes se font toutes (par nécéessité de service!!!) et sans tenir aisni compte de la CAP.
Mieux s’il peut demander sa mutation de suite et réinstaurer le dialogue social…
C’est trop beau pour que se soit vrai il parle comme un véritable syndicaliste « cégétiste »! S’il est sincère: BRAVO Monsieur.

Territorial

06/03/2013 08h33

Oui, tu as raison ce papier est très émouvant. Je pense néanmoins que ce DGS a parfaitement cerné le contexte actuel en termes de budget, de RH, de politique publique, etc… Je suis également convaincu qu’il fait preuve de beaucoup d’initiatives et d’ambition pour la conduite de ses services mais qu’il se heurte malheureusement à la dure réalité des décisions et des orientations de notre gouvernement. Comme beaucoup d’entre nous il a du souhaité la réussite de cette équipe gouvernementale. Sa mission actuelle au sein de son CG s’est peut-être transformée peu à peu en thérapie territoriale, les agents de la FPT basculant petit à petit dans la précarité, voire la pauvreté. Mêmes certains cadres de la FPT sont devenus les smicards de la fonction publique, alors à grands coups de « communautés » et « d’équipes de cadres » on tente de les mobiliser et de les attendrir. J’ai entendu un PCG aux voeux de 2013 nous expliquer que la crise était dans nos têtes…c’est vrai nous sommes vraiment idiots ! Nous qui croyions que la crise était en bas à droite de la feuille de paye et qu’elle résultait aussi des décisions calamiteuses de nos dirigeants.
Enfin soyons patients, ils vont peut-être bientôt se réveiller de leur douce quiétude…et bien sûr, comme toujours, nous serons présents.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement