Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Languedoc-Roussillon. Fiscalité stable et investissement en baisse pour Montpellier

Publié le 02/01/2007 • Par Jean Lelong • dans : Actualité Club finances, Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le budget primitif 2007 de la ville de Montpellier, voté le 21 décembre, s’équilibre à 388 millions d’euros, en hausse de 6,3 % par rapport au budget 2006.
Les dépenses réelles de fonctionnement s’élèvent à 216 millions d’euros (+ 7 %). Pour la quatrième année consécutive, les taux de fiscalité directe resteront inchangés. Les trois taxes dégageront un produit de 133 millions d’euros (+ 4,5 %). Le montant des dotations et compensations de l’Etat atteint 75 millions d’euros. La municipalité estime que la non prise en compte de l’augmentation de la population depuis 1999 (+ 20 000 habitants) engendre un manque à gagner de 6,4 millions d’euros. L’épargne de gestion reste stable, à 41 millions d’euros (+ 1 %).
Si le montant de la section d’investissement progresse par rapport à 2006 (133 millions d’euros contre 124 millions), les dépenses d’équipement sont en recul de 10 % par rapport à l’exercice précédent. Elles s’établissent à 101 millions d’euros (440 euros/habitant), contre 113 millions d’euros en 2006. Le recours à l’emprunt est fixé à 31 millions d’euros (51 millions en 2006). La ville consacrera l’an prochain 6 millions d’euros à l’aménagement des nouvelles ZAC et 6,5 millions d’euros au programme de rénovation urbaine. La voirie absorbera 8 millions d’euros. Le budget comporte également une enveloppe de 5 millions d’euros pour le lancement des travaux du futur hôtel de ville.

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Languedoc-Roussillon. Fiscalité stable et investissement en baisse pour Montpellier

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement