Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • 18 ports maritimes d’intérêt national effectivement transférés à des collectivités territoriales depuis le 1er janvier

Décentralisation

18 ports maritimes d’intérêt national effectivement transférés à des collectivités territoriales depuis le 1er janvier

Publié le 02/01/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le ministre des Transports, Dominique Perben a estimé le 2 janvier dans un communiqué, que le transfert de 18 ports maritimes d’intérêt national à des collectivités territoriales, intervenu le 1er janvier, offre « des perspectives nouvelles et prometteuses ». Ce transfert prévu, par la loi de décentralisation du 13 août 2004, a fait l’objet de conventions entre 18 ports d’intérêt national et 13 collectivités territoriales ou groupement. Le ministre a évoqué «une volonté commune», répondant indirectement à certains responsables locaux. En effet, de nombreux présidents de régions, dont le président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian (PS), déplorent depuis plus d’une semaine les «sous-investissements de l’Etat». « Nous demandons que pour le moins l’Etat solde ses dettes. Plus de la moitié des investissements prévus pour les ports dans le cadre du contrat de plan 2000-2006 n’ont pas été réalisés », affirmait le 29 décembre le président de la région Bretagne.
Le ministre rappelle que le transfert a été opéré « à titre gratuit » et ajoute que « les services de l’État concernés seront dans un premier temps mis à disposition des collectivités (…), puis ils leur seront transférés ». « Les concessions d’exploitation en cours restent en vigueur. Celles qui viennent prochainement à expiration sont automatiquement prorogées jusqu’à fin 2007, ce qui permet aux collectivités concernées de préparer, le cas échéant, les appels à candidatures qu’elles souhaiteraient lancer », a-t-il précisé.
Les ports concernés, transférés à des régions, départements ou syndicats mixtes, sont Boulogne et Calais, Dieppe, Caen-Ouistreham et Cherbourg, Brest Saint-Malo et Lorient, Le Fret (commune de Crozon) et Roscanvel, Concarneau, La Rochelle, Bayonne, Port-la-Nouvelle et Sète, Toulon, Nice, et Le Larivot (commune de Matoury) en Guyane.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

18 ports maritimes d’intérêt national effectivement transférés à des collectivités territoriales depuis le 1er janvier

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement