logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/156630/comment-les-villes-peuvent-accompagner-le-vieillissement-quatre-proposition-du-centre-d%e2%80%99analyse-strategique/

PERSONNES ÂGÉES
Comment les villes peuvent accompagner le vieillissement : quatre propositions du Centre d’analyse stratégique
Catherine Maisonneuve | France | Publié le 28/02/2013

Le Centre d’analyse stratégique fait des préconisations aux communes pour permettre à leurs habitants âgés de rester où ils ont vécu.

Le Centre d’analyse stratégique (CAS) a présenté le 28 février 2013 une note d’analyse sur « Vieillissement et espace urbain : comment la ville peut-elle accompagner le vieillissement en bonne santé des aînés ? » Il s’agit d’une contribution aux travaux préparatoires de la future loi sur l’autonomie annoncée par Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’autonomie. La note s’appuie, en partie, sur une étude internationale réalisée par la société Icade (Caisse des dépôts) et coordonnée par Pierre-Marie Chapon, directeur de recherches et référent pour la France du Réseau mondial OMS des villes et des communautés amies des aînés [1].

En maison individuelle – En dehors des projections démographiques déjà connues, Vincent Chriqui, directeur général du CAS, a rappelé quelques données à prendre en compte :

Un accès inégal aux services de proximité – L’accès aux services de proximité (commerces, services publics, pharmacie, services de soins) est inégal :

Des « micro-adaptations » – En partant de l’existant, et en dehors des normes d’accessibilité proprement dites, le CAS fait une première proposition aux communes et intercommunalités de mettre en place « une démarche dynamique de « micro-adaptations » » de la voirie, des transports, du mobilier urbain – adoucissement des bords de trottoirs, renforcement de l’éclairage, installation de bancs. Pour faciliter l’accès aux commerces et services, il recommande aussi (proposition n°2) de mobiliser les capacités de transports existantes par exemple en mutualisant les bus scolaires, les taxis…

Identifier les zones favorables- Lutter contre l’étalement urbain permettra de relever le double défi du vieillissement et de la transition énergétique, insiste le CAS. Sa troisième proposition est triple :

Pour des villes françaises amies des aînés – L’adaptation des villes au vieillissement est encore balbutiante en France, et pour impulser une dynamique, le CAS propose de s’inspirer de certains modèles étrangers et de soutenir la création d’une association des “villes françaises amies des aînés” regroupant, dans un premier temps, la dizaine de villes déjà inscrites dans la démarche OMS et associant des représentants des usagers. Il s’agit d’offrir un soutien méthodologique aux nouvelles villes candidates.

REFERENCES