Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Comment les villes peuvent accompagner le vieillissement : quatre propositions du Centre d’analyse stratégique

Personnes âgées

Comment les villes peuvent accompagner le vieillissement : quatre propositions du Centre d’analyse stratégique

Publié le 28/02/2013 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

Le Centre d’analyse stratégique fait des préconisations aux communes pour permettre à leurs habitants âgés de rester où ils ont vécu.

Le Centre d’analyse stratégique (CAS) a présenté le 28 février 2013 une note d’analyse sur « Vieillissement et espace urbain : comment la ville peut-elle accompagner le vieillissement en bonne santé des aînés ? » Il s’agit d’une contribution aux travaux préparatoires de la future loi sur l’autonomie annoncée par Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’autonomie. La note s’appuie, en partie, sur une étude internationale réalisée par la société Icade (Caisse des dépôts) et coordonnée par Pierre-Marie Chapon, directeur de recherches et référent pour la France du Réseau mondial OMS des villes et des communautés amies des aînés.

En maison individuelle – En dehors des projections démographiques déjà connues, Vincent Chriqui, directeur général du CAS, a rappelé quelques données à prendre en compte :

  • 30 % des plus de 64 ans vivent dans les villes-centre, 40 % dans les banlieues ou les couronnes périurbaines et 25 % en zones rurales : cette situation a pour conséquence une prévalence importante de la maison individuelle
  • les seniors vieillissent généralement où ils ont vécu : seuls 1,9 % des plus de 50 ans changent de domicile en France, contre 4,4 % au Danemark ou en Suède (mais 0,3 % en Grèce).

Un accès inégal aux services de proximité – L’accès aux services de proximité (commerces, services publics, pharmacie, services de soins) est inégal :

  • les zones urbaines sont mieux dotées que les zones périurbaines et rurales ;
  • la croissance du nombre de commerces de proximité est particulièrement dynamique dans les communes de plus de 10 000 habitants.

Des « micro-adaptations » – En partant de l’existant, et en dehors des normes d’accessibilité proprement dites, le CAS fait une première proposition aux communes et intercommunalités de mettre en place « une démarche dynamique de « micro-adaptations » » de la voirie, des transports, du mobilier urbain – adoucissement des bords de trottoirs, renforcement de l’éclairage, installation de bancs. Pour faciliter l’accès aux commerces et services, il recommande aussi (proposition n°2) de mobiliser les capacités de transports existantes par exemple en mutualisant les bus scolaires, les taxis…

Identifier les zones favorables- Lutter contre l’étalement urbain permettra de relever le double défi du vieillissement et de la transition énergétique, insiste le CAS. Sa troisième proposition est triple :

  • promouvoir dans chaque ville un recensement des zones favorables au vieillissement.
  • concentrer dans ces zones les opérations d’adaptation des logements.
  • y inciter à la densification de l’habitat.

Pour des villes françaises amies des aînés – L’adaptation des villes au vieillissement est encore balbutiante en France, et pour impulser une dynamique, le CAS propose de s’inspirer de certains modèles étrangers et de soutenir la création d’une association des “villes françaises amies des aînés” regroupant, dans un premier temps, la dizaine de villes déjà inscrites dans la démarche OMS et associant des représentants des usagers. Il s’agit d’offrir un soutien méthodologique aux nouvelles villes candidates.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Comment les villes peuvent accompagner le vieillissement : quatre propositions du Centre d’analyse stratégique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement