Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Lutte contre la xénophobie

Neuf nouvelles mesures pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme

Publié le 27/02/2013 • Par Gabriel Bourovitch • dans : Actu prévention sécurité, France, Toute l'actu RH

Le gouvernement a dévoilé le 26 février neuf nouvelles mesures de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, dont un programme de formation des agents publics, après une année 2012 marquée par deux attentats et une recrudescence des agressions contre les membres de la communauté juive. Ces actions complèteront un plan d’action triennal, qui comportait déjà treize mesures.

Le comité interministériel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme ne s’était pas réuni depuis janvier 2009. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait annoncé sa relance lors de l’inauguration du camp des Milles (Bouches-du-Rhône) en septembre 2012. Quelques jours plus tard, une grenade explosait dans une épicerie casher de Sarcelles (Val-d’Oise), sans faire de victime. Six mois plus tôt, Mohamed Merah assassinait un homme et trois enfants à l’école juive Ozar Hatorah de Toulouse (Haute-Garonne).

Sur l’ensemble de l’année, les agressions physiques et verbales à caractère antisémite ont augmenté de 58%, selon le Service de protection de la communauté juive (SPCJ). A plus long terme, « le nombre de faits a été multiplié par cinq en vingt ans », rappelle le gouvernement.

Formation des agents de l’Etat – Pour inverser cette tendance, neuf nouvelles mesures viendront renforcer le plan d’action 2012-2014. En premier lieu, un module de formation initiale sera créé pour les nouveaux agents de la fonction publique d’Etat.

De même, une formation en cours de carrière sera généralisée en cinq ans à tous les agents « en contact permanent avec le public » : préfectures, centres des finances publiques, Pôle emploi, caisses de sécurité sociale, Caisse d’allocations familiales, etc.

Les 1200 musées de France seront également mis à contribution, par un recensement de toutes leurs « initiatives en matière de lutte contre les préjugés », afin de favoriser la sensibilisation des collégiens et lycéens.

La prise en charge des victimes fera en outre l’objet d’une enquête nationale annuelle, visant à identifier les « éventuelles faiblesses des mécanismes institutionnels et associatifs destinés à les aider ».

D’autres actions sont prévues, dans le milieu sportif ou l’enseignement supérieur, ainsi qu’une coopération accrue avec les opérateurs de télécommunication pour enrayer « la tendance à la banalisation des contenus racistes et antisémites sur Internet ».

Un plan d’action sans effet ? – Ces nouvelles mesures complèteront les 13 actions déjà prévues, dont 8 ont été exécutées depuis un an, sans effet notable sur le nombre d’actes délictueux recensés.
Ces mesures, adoptées par le précédent gouvernement, avaient aussi pour objectifs d’améliorer la formation des agents publics dans plusieurs ministères, de lutter contre les discriminations dans le sport, ou encore d’intensifier la surveillance des sites web.

Certaines n’ont toutefois pas encore abouti, notamment les réformes des systèmes d’information statistiques de l’Intérieur et de la Justice. D’autres ont été ajournées, comme la réforme des commissions pour la promotion de l’égalité des chances et la citoyenneté (COPEC), installées dans moins d’un quart des départements.

Enfin, quelques initiatives locales ont pu être financées dans le cadre d’avenants aux contrats urbains de cohésion sociale (CUCS) de 33 sites expérimentaux désignés avril 2011.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Neuf nouvelles mesures pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement