Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Ecole et sécurité

Lutte contre la violence en milieu scolaire : les collectivités locales sont invitées à rejoindre la démarche

Publié le 27/02/2013 • Par Stéphanie Marseille • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

récréation dans une cours d'école
Phovoir
Nommé en novembre 2012 à la tête de la délégation ministérielle chargée de prévention et de lutte contre les violences en milieu scolaire, Eric Debarbieux a présenté le 26 février un bilan d’étape de ses premiers travaux, assorti de la première enquête française de victimation réalisée auprès des enseignants du second degré et d’un bilan de la mise en place des assistants de prévention et de sécurité.

Première démarche du genre en France, l’enquête de victimation des personnels du second degré a obtenu 20 000 réponses. Elle dégage en particulier les enseignements suivants :

  • depuis la rentrée 2012, 29,5% des personnels ont été injuriés une ou deux fois,
  • 1% a été menacé,
  • 0,2% bousculé,
  • 0,8% a reçu des coups.

Le compte rendu du point d’étape de la délégation, sur le site du ministère de l’Education nationale, présente l’ensemble des résultats de cette étude.

La violence physique est donc rarissime. « Elle n’est pas non plus le fait d’une intrusion extérieure, car seuls 0,03% des répondants déclarent avoir été frappés par une personne extérieure à l’école et 0,01% des répondants déclarent avoir été frappés par des parents. La vidéosurveillance et la prévention situationnelle ne ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lutte contre la violence en milieu scolaire : les collectivités locales sont invitées à rejoindre la démarche

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement