Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances

Constat mitigé de la Cour des comptes sur l’aide aux victimes du tsunami

Publié le 03/01/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Deux ans après le tsunami, la Cour des comptes fait dans un rapport sur l’aide des Français aux victimes un constat mitigé, soulignant des « progrès » sur la manière d’aider mais exprimant sa « préoccupation » sur la lenteur de l’emploi des dons et un manque d’information. Plusieurs ONG, dont Action contre la faim (ACF) et le Secours catholique, ont estimé quant à elles que le rapport de la Cour des comptes sur l’aide française aux victimes du tsunami validait leur action, malgré d’éventuelles réserves.
Après cette catastrophe sans précédent – 240.000 morts – ayant entraîné des dons records – 330 millions pour les organismes d’aide – la cour a effectué un travail gigantesque, mobilisant pendant plusieurs mois, en 2005, 24 magistrats, qui ont mené 20 missions en Indonésie, au Sri Lanka et en Thaïlande. Une synthèse du rapport, les constatations sur l’emploi des fonds, les observations définitives et les recommandations sont d’ores et déjà disponibles.
Globalement, la Cour émet quatre réserves : l’affectation très lente des dons, le manque, dans certains cas, d’information aux donateurs, mais aussi le financement d’opérations sans lien avec la catastrophe et des imprécisions comptables.
Sur les 32 organismes contrôlés, dont la Croix-Rouge française, le Secours catholique, le Secours populaire, Médecins du monde ou encore Action contre la Faim et Médecins sans frontières, 15 ont reçu un satisfecit. Les comptes des 17 restants, sans être jugés « non conformes », font cependant l’objet de « réserves » ou « recommandations ».
La juridiction exprime en particulier sa « préoccupation » devant l’importance des dons inutilisés fin 2005, notamment pour la Croix-Rouge française (85% des fonds non utilisés) et le Secours catholique (80%), qui totalisent à eux deux près de la moitié des dons (46,4%), tout en notant que des programmes prévus jusqu’en 2010, devraient utiliser tous les fonds.
La Cour note aussi « l’exception de Médecins du monde » qui a informé les donateurs a posteriori que les 3,4 millions d’euros issus des appels à dons faits par courrier ciblés sur le tsunami (sur un total de 11,4 millions de dons), ont été dès le départ affectés à d’autres causes. « Choisir de ne pas affecter les dons reçus à des actions tsunami sans avoir préalablement consulté les donateurs est une décision lourde de conséquences », estiment, sévères, les magistrats.

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Constat mitigé de la Cour des comptes sur l’aide aux victimes du tsunami

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement