Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Laïcité

Roubaix : la laïcité entre polémiques et célébration

Publié le 26/02/2013 • Par Alix de Vogüé • dans : Régions

Pierre Dubois, maire (PS) de Roubaix, a organisé vendredi 22 février 2013 une « cérémonie en l’honneur de la laïcité et du dialogue interreligieux », où chrétiens, bouddhistes et musulmans étaient représentés. Seule manquait la fédération des Amicales laïques de Roubaix (FAL). La méfiance de cette dernière s’explique sans doute par le timing : les invitations ont été lancées juste après des polémiques au sein du conseil municipal liée à une conférence de l’intellectuel Tariq Ramadan à Roubaix dans une salle prêtée par la mairie, fin janvier.

Vendredi 22 février, Pierre Dubois, maire (PS) de Roubaix, a organisé une « cérémonie en l’honneur de la laïcité et du dialogue inter-religieux » à laquelle ont participé une petite cinquantaine de ses concitoyens.
« Le rôle du maire est d’assurer le vivre ensemble et de favoriser le dialogue entre tous dans le respect de la laïcité. La collectivité doit y contribuer avec force et conviction », a déclaré l’élu soucieux de « préserver un espace public neutre et laïc ».

Chrétiens, bouddhistes et musulmans avaient répondu présent. Seule manquait la Fédération des Amicales laïques de Roubaix (FAL). « La laïcité doit être au-dessus. L’invitation liait trop la laïcité et les religions. On ne voyait pas pourquoi il y avait cette initiative de la mairie, on se demandait qui serait invité », indique son vice-président Jean Burie.

Cette méfiance s’explique sans doute par le timing, qui est le talon d’Achille de cette manifestation. Pierre Dubois, qui avait longtemps travaillé sur ces sujets comme premier adjoint, indique avoir annoncé son projet dès qu’il a succédé à René Vandierendonck l’an dernier à la tête du conseil municipal.
Mais les invitations n’ont été lancées que récemment, juste après des polémiques au sein du conseil municipal. Liées aux conditions d’organisation d’un débat dont l’intellectuel Tariq Ramadan était la vedette fin janvier à Roubaix dans une salle prêtée par la mairie, ces polémiques ont amené le maire à retirer une partie de ses délégations à son premier adjoint, Renaud Tardy.

Pourtant cette cérémonie a du sens, car Roubaix, doté depuis dix ans d’un schéma d’intervention sur les lieux de culte, s’est réellement mobilisée pour permettre à chacun d’exercer son culte dans des conditions décentes.
Deux pagodes ont été rénovées et inaugurées en 2011. Une troisième est en construction grâce à l’accord d’un bail sur un terrain dont la ville est propriétaire. De façon classique, la municipalité intervient aussi sur des travaux dans des églises catholiques ou protestantes.

Collectif des institutions musulmanes – En ce qui concerne les musulmans, elle a contribué à l’émergence d’une structure au niveau local qui a peu d’équivalents en France. Une rencontre organisée par la ville à la suite de l’affaire du Quick Halal(1) a débouché sur la création du Collectif des institutions musulmanes de Roubaix (composé de 5 des 6 mosquées de la ville). La municipalité a donc un seul interlocuteur pour traiter les dossiers.

Quatre mosquées sont en cours de réhabilitation, extension ou reconstruction. Deux carrés musulmans supplémentaires ont été créés l’an dernier, soit 600 places en plus de la centaine existante.
Une aumônerie musulmane a été lancée en juin 2012 à l’hôpital de Roubaix.
Prochain chantier : l’organisation d’un abattage aux normes pour la fête de l’Aid el Kébir. Et ensuite le collectif souhaiterait créer un collège musulman.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

Notes

Note 01 L’ancien maire René Vandierendonck  avait déposé plainte auprès du procureur de Lille pour « discrimination » contre l’enseigne de restauration Quick qui expérimentait une offre exclusivement Halal. Retour au texte

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Roubaix : la laïcité entre polémiques et célébration

Votre e-mail ne sera pas publié

Boudaoud

04/12/2013 03h35

Ce maire applique la démocratie nouvelle en France (courage et transparence,d’une maison libre) au profit des français , et immigrés cohabitents . 1+1=2+d’autres=tous,sont des étages d’un chataux a l’avenir ,sis a l’avenue des Frères-et Amis.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement