Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

La ville de Saint-Denis exige un plan de rattrapage scolaire

Publié le 22/02/2013 • Par Stéphanie Marseille • dans : Régions

Réuni en session extraordinaire le 16 février, le Conseil municipal de Saint-Denis a adopté un manifeste pour l’éducation intitulé « l’égalité pour nos enfants ». Les élus entendent le remettre officiellement au ministre de l’Education le 27 février 2013. Ils exigent des moyens exceptionnels pour « le plus jeune département de France ».

« Nous vivons une situation exceptionnelle, qui exige des moyens hors-normes », estime David Proult, maire-adjoint à l’Education de Saint-Denis. Pour preuve, il énumère les chiffres d’une réalité sociale et scolaire très en retard sur la moyenne nationale : « Nous accusons moins 10% d’élèves qui obtiennent le bac et le brevet par rapport à la moyenne nationale. Chez nous, seuls 0.97% des moins de trois ans sont scolarisés contre une moyenne nationale de 13%. Et depuis la rentrée, il est arrivé à plusieurs reprises qu’un millier d’élèves par jour n’aient pas classe, faute de remplaçants ». L’élu sydonien rappelle aussi le chiffre dénoncé par un rapport provisoire de la Cour des comptes en avril dernier : l’académie de Créteil reçoit 47% de moyens en moins par rapport à Paris.

Pas de « plus de maîtres que de classes » en 2013 – Quid des mesures prises par Vincent Peillon ?-« Je reconnais qu’il y a un inversement de la tendance, mais ces mesures sont clairement insuffisantes » assène l’élu. Et de lister : « Nous bénéficierons certes de 150 postes supplémentaires en septembre 2013, mais nous enregistrons dans le même temps une hausse de 1700 élèves ! Le « plus de maîtres que de classes » ne nous concernera pas en 2013. Et nous aurons à peine 15 postes en plus pour encourager la scolarisation des moins de trois ans… on atteindra peut-être même pas les 1% de scolarisation ! »

Réitérer le coup de gueule de 1998 – Pour alerter sur la situation et contrer ses effets délétères, les élus proposent, dans leur manifeste, un « contrat de législature » et un plan de rattrapage en 5 ans, pour remettre le « 93 » au même niveau que les autres départements, dès la rentrée 2013. Relais de la colère des parents d’élèves, les élus locaux espèrent réitérer leur « coup de gueule » de 1998, qui leur avait obtenu plusieurs milliers de postes et un plan de rattrapage.
Et si les moyens du gouvernement ne sont pas au rendez-vous ? « Le ministre doit dégager les moyens. Il peut réunir un collectif budgétaire extraordinaire, le gouvernement peut aussi réorienter sa politique économique. Ce serait tout de même incompréhensible que le département et la ville qui ont le plus voté en faveur de François Hollande restent le bec dans l’eau » déplore David Proult.

Mais depuis l’annonce publique du manifeste sydonien, les élus n’ont eu aucun contact avec le ministère de l’Education.

Références

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La ville de Saint-Denis exige un plan de rattrapage scolaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement