Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections

Outre-mer. Manifestations prévues pour et contre le gel du corps électoral en Calédonie

Publié le 08/01/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Partisans et opposants à la réforme constitutionnelle instaurant le gel du corps électoral en Nouvelle-Calédonie vont manifester durant la semaine du 8 janvier dans Nouméa, avant l’examen du texte au Sénat le 16 janvier, ont-ils annoncé.
Trois associations de défense du droit de vote ont annoncé le 8 janvier l’organisation d’une manifestation le 12 janvier « contre le gel du corps électoral et pour la défense des libertés républicaines ».
Philippe Blaise, de l’Union des citoyens calédoniens pour le suffrage universel, a qualifié de « vote honteux » l’adoption du texte le 13 décembre à l’Assemblée nationale « avec à peine 70 députés présents et sans scrutin public ».
Le projet de loi sur la Nouvelle-Calédonie, qui révise l’article 77 de la Constitution, vise à geler définitivement au 8 novembre 1998 le corps électoral pour les élections provinciales de 2009 et 2014 dans l’archipel.
Ce texte, soutenu par le PS, l’UDF et le PC, divise l’UMP. Pierre Frogier, député calédonien, proche de Nicolas Sarkozy, l’a qualifié de « monstruosité juridique » le 13 décembre à l’Assemblée nationale.
Le sénateur Simon Loueckhotte (UMP) a pour sa part indiqué avoir déposé un amendement demandant le report du texte. Rédigé de manière ambiguë dans l’accord de Nouméa (1998), le gel du corps électoral avait été invalidé en 1999 par le Conseil constitutionnel, qui avait estimé que dix ans de résidence sur le « Caillou » étaient suffisants pour pouvoir prendre part aux scrutins.
Favorable au gel du corps électoral, un collectif rassemblant les indépendantistes du FLNKS (Front de Libération Nationale Kanak Socialiste), des syndicats et des coutumiers kanak ont eux appelé à manifester le 13 janvier.
Le 4 janvier, le président Jacques Chirac a annoncé la convocation du Congrès « avant la fin » de la session parlementaire pour adopter le texte sur la Nouvelle-Calédonie, ainsi que la réforme du statut pénal du chef de l’Etat et l’inscription de l’abolition de la peine de mort dans la Constitution.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Outre-mer. Manifestations prévues pour et contre le gel du corps électoral en Calédonie

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement