Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • La certitude qu’un droit opposable au logement sera bientôt adopté précipite la levée des campements des Enfants de Don Quichotte

Logement

La certitude qu’un droit opposable au logement sera bientôt adopté précipite la levée des campements des Enfants de Don Quichotte

Publié le 08/01/2007 • Par La Rédaction • dans : A la une, France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le porte-parole des Enfants de Don Quichotte, Augustin Legrand, a annoncé le 8 janvier à Paris que l’association entamait « immédiatement un processus qui mettra fin à tous les campements » de sans-abri qu’elle a installés à travers la France.
« Un changement radical de politique concernant les sans-abri et la certitude qu’un droit au logement opposable sera adopté prochainement, nous conduisent à une sortie de crise immédiate », a déclaré Augustin Legrand après avoir rencontré à plusieurs reprises ces derniers jours le ministre de la Cohésion sociale Jean-Louis Borloo, avec qui il a discuté de la charte du canal Saint Martinque l’association a rédigé pour les SDF.
« Un plan d’urgence est mis en oeuvre dès aujourd’hui « , a-t-il ajouté au bord du canal Saint-Martin où l’association a installé un campement de tentes depuis le 16 décembre. Le Premier ministre Dominique de Villepin avait en effet promis le 7 janvier qu’une « solution » serait trouvée « dans les prochaines heures » pour les SDF installés dans des campements de tentes. Lancée il y a trois semaines à Paris, l’initiative des Enfants de Don Quichotte s’est étendue à la province, mettant la question du mal-logement au coeur de l’agenda des pouvoirs publics qui cherchent une porte de sortie négociée au mouvement.
Le Premier ministre avait ainsi annoncé le 3 janvier, après avoir reçu un rapport de Xavier Emmanuelli sur ce sujet, la mise en place progressive d’un droit au logement opposable, concernant dès fin 2008 les personnes les plus en difficulté, notamment les SDF, mais aussi les travailleurs pauvres et les femmes isolées avec enfants. Le gouvernement doit présenter le 17 janvier au conseil des ministres un projet de loi sur le droit opposable au logement sur lequel le Haut comité pour le logement des personnes défavorisées, présidé par Xavier Emmanuelli et saisi par le Premier ministre, a donné le 8 janvier un avis favorable.
Par ailleurs, le ministère de la Cohésion sociale a annoncé le même jour dans un communiqué un « plan d’action renforcé » pour 2007 afin d’héberger de façon « pérenne » et « adaptée » toute personne accueillie en urgence, plan qui « s’appuiera sur 27.100 places nouvelles ».

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La certitude qu’un droit opposable au logement sera bientôt adopté précipite la levée des campements des Enfants de Don Quichotte

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement