logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/155294/cooperation-decentralisee-avec-les-territoires-riches-en-minerais-comme-le-mali-mode-demloi/

COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE
Coopération décentralisée avec les territoires riches en minerais, comme le Mali : mode d’emploi
Stéphanie Stoll | Actu expert Education et Vie scolaire | France | Publié le 20/02/2013

Le 14 février 2013, le conseil général du Pas-de-Calais et l’association du Collectif régional pour la coopération Nord-Sud (CORENS) ont organisé à Oignies une journée d’étude sur la question de la coopération décentralisée dans un contexte de concessions minières, à l’exemple du Mali. "Il faut aider les collectivités à peser politiquement face à l'Etat et aux compagnies", explique Michèle Leclerc-Olive, chercheur est sciences sociales à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (CNRS) et présidente de CORENS, dans une interview à la Gazette

De quelle façon se posent les enjeux miniers au Mali ?

L’or de la mine de Loulo est exploité dans la commune de Sitakily. D’un point de vue géologique, l’or n’est jamais présent seul et on a identifié de l’uraninium, de la bauxite, du diamant, et d’autres métaux rares. Ce bassin minier concerne aussi la Guinée et le Sénégal. Les collectivités territoriales de ces trois pays sont donc confrontées aux enjeux miniers. De plus, le conseil général du Pas-de-Calais a signé, en décembre 2011, des accords de coopération décentralisée avec le cercle de Keniéba, dans la région de Kayes, au sud-ouest du Mali. Il faut distinguer trois niveaux d’enjeux :

POUR ALLER PLUS LOIN