Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • La carte scolaire 2007 « aggrave » les décisions budgétaires annoncées, d’après le Snes-FSU

Education

La carte scolaire 2007 « aggrave » les décisions budgétaires annoncées, d’après le Snes-FSU

Publié le 10/01/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le Snes-FSU, principal syndicat des collèges et lycées, a jugé le 10 janvier « inacceptable » la carte scolaire, assurant que cette application locale de la loi de finances 2007 allait « aggraver » les décisions budgétaires « au delà de ce qui était prévu ».
Plus de 5.000 postes équivalent temps plein d’enseignants seront supprimés dans les collèges et lycées à la rentrée prochaine, dont 3.058 au titre de l’allongement du temps de travail de certains enseignants, selon le projet de carte scolaire.
Dans un communiqué, le Snes-FSU a rappelé que le projet de loi de Finances 2007 prévoyait 2.800 suppressions à ce titre.
Interrogé, le ministère de l’Education a précisé que 280 équivalent temps plein supplémentaires allaient en effet être supprimés, en raison d’un amendement adopté par le Parlement lors du vote de la loi de Finances. Ces suppressions doivent permettre de dégager des moyens supplémentaires pour les bourses au mérite au collège.
Le Snes-FSU a également assuré que 85.500 enseignants (sur 265.000 bénéficiant de décharges horaires) verraient leur temps de travail allongé, tandis que le ministère est resté sur un chiffre d' »environ 50.000 enseignants » le 10 janvier.
« Après une grève majoritaire le 18 décembre dans le second degré, le ministre fait preuve d’un incroyable entêtement », a estimé le Snes-FSU, en appelant « les personnels d’enseignement, d’éducation, d’orientation à faire part au ministre de leur colère en en participant à la manifestation nationale de la FSU le 20 janvier ».

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La carte scolaire 2007 « aggrave » les décisions budgétaires annoncées, d’après le Snes-FSU

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement