Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Outre-mer. Léger mieux pour l’économie en 2006

Publié le 12/01/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Globalement l’activité économique a légèrement progressé en 2006 en outremer, excepté à la Réunion, frappée par le chikungunya, selon l’Institut d’émission d’Outre-mer (IEOM) et des départements d’Outre-mer (IEDOM) qui s’est exprimé le 11 janvier. Dans les DOM, l’activité a été moins dynamique qu’en 2005 à la Réunion, mais « elle devrait être au minimum équivalente aux Antilles, voire meilleure », a expliqué Alain Vienney, directeur général de l’IEOM et de l’IEDOM, lors d’une conférence de presse.
Le BTP et les services aux entreprises sont restés les moteurs de l’activité dans les DOM, les activités traditionnelles (banane, sucre, rhum, pêche) restant en berne, à l’exception de la filière sucre-rhum à la Réunion. A Saint-Pierre et Miquelon, collectivité territoriale, la pêche a subi une nouvelle baisse des quotas par rapport à 2005 pour la pêche industrielle. Côté tourisme, si la Réunion a souffert, toujours en raison du virus du chikungunya, « un certain optimisme » est perceptible aux Antilles, a précisé Alain Vienney. Dans le Pacifique, la Nouvelle-Calédonie a souffert de nombreux conflits sociaux qui ont handicapé l’activité minière et l’exploitation du nickel. Ainsi, la perte de production pour l’usine de la SLN à Doniambo est estimée à 5.000 tonnes pour 2006. Mais le « caillou » a parallèlement bénéficié de cours mondiaux du nickel au plus haut de leur histoire, avec une progression de 47,5% par rapport à 2005.
En Polynésie française, le tourisme a progressé de 6% sur les huit premiers mois de 2006, mais le secteur primaire a souffert. Les exportations de vanille ont progressé de 23,8% en volume sur les deux-tiers de l’année, mais le prix moyen au kilo s’est affaissé de plus de 20%. Quant aux perles brutes, les exportations ont baissé de près de 10%, tant en volume qu’en valeur. Côté chômage, les chiffres disponibles sont encourageants pour 2006. A la Réunion, le taux de chômage au sens du BIT est passé sous la barre des 30% pour s’établir à 29,1%. De même la baisse est de 3,7% à la Martinique (23%). Le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 16% en Nouvelle-Calédonie, pour se situer sous les 7.000 en septembre (6.561).

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Outre-mer. Léger mieux pour l’économie en 2006

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement