Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • «L’État compensera totalement le surcoût éventuel» à la CNRACL du transfert de personnels TOS et DDE aux collectivités, a promis Christian Jacob

Finances

«L’État compensera totalement le surcoût éventuel» à la CNRACL du transfert de personnels TOS et DDE aux collectivités, a promis Christian Jacob

Publié le 15/01/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quel que soit le nombre des agents de l’État qui opteront pour leur intégration dans la fonction publique territoriale et qui, alors, cotiseront à la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités local (CNRACL), «l’État compensera totalement le surcoût éventuel, dès que ce nombre sera connu avec précision», a promis Christian Jacob, ministre de la Fonction publique, le 11 janvier. Cette promesse lève désormais toute ambiguïté sur l’avenir du financement de cette charge par les collectivités adhérentes. Une charge non négligeable, estimée entre 8 et 10 milliards d’euros par l’auteur de l’amendement au Sénat, Claude Domeizel, sénateur des Alpes de Haute-Provence et maire de Volx, par ailleurs président de la CNRACL.
La mesure de compensation avait été prévue par le Sénat dans la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2007, mais avait été annulée par le Conseil constitutionnel.
Le ministre a précisé, le 11 janvier, que la Caisse versera à ces agents – qui, s’ils optaient tous pour la territoriale, augmenteraient de 7% le nombre des affiliés – une pension pour l’ensemble de leur carrière dans la fonction publique, hôpitaux, État et collectivités territoriales confondus. «Mais l’État est garant de l’équilibre de cette caisse et il existe des mécanismes de solidarité entre les différents régimes de retraite», a souligné Christian Jacob. Selon lui, «la difficulté vient de ce que, à l’heure actuelle, nous ne connaissons pas encore le nombre d’agents de l’État qui opteront pour leur intégration dans la fonction publique territoriale et qui, alors, cotiseront à la Caisse».

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

«L’État compensera totalement le surcoût éventuel» à la CNRACL du transfert de personnels TOS et DDE aux collectivités, a promis Christian Jacob

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement