Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Juridique

Assurance des véhicules des agents

Publié le 17/01/2007 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les agents publics peuvent utiliser leur bicyclette pour leurs déplacements professionnels, mais leur employeur par prudence est incité à souscrire un contrat multirisque bicyclette.
Le décret du 3 juillet 2006 fixant les conditions et les modalités de règlement des frais occasionnés par les déplacements temporaires des personnels civils de l’État autorise dans ses articles 10 et 11 les agents publics à utiliser leur véhicule terrestre à moteur ou leur bicyclette, sur autorisation de leur chef de service, quand l’intérêt du service le justifie. Dans le premier cas, l’agent devra souscrire une police d’assurance garantissant d’une manière illimitée sa responsabilité au titre de tous les dommages qui seraient causés par l’utilisation de son véhicule à des fins professionnelles. Par contre, l’agent qui utilise sa bicyclette n’est pas tenu de souscrire une assurance car son assurance multirisque-habitation comporte une clause de responsabilité civile qui couvre les dommages causés à autrui. Toutefois, pour les dommages que le cycliste et son vélo peuvent subir, la prise en charge dépendra de la souscription faite auprès d’un assureur privé, soit d’une assurance « individuelle accident », soit d’une « assurance multirisque bicyclette ». Quand l’agent cycliste est victime d’un accident de la circulation, il est considéré au regard de la loi du 5 juillet 1985 tendant à l’amélioration de la situation des victimes de la circulation et à l’accélération des procédures d’indemnisation, comme une victime non conducteur. L’article 3 de ce texte prévoit que les victimes non conducteurs peuvent se voir opposer leur propre faute, si elle est inexcusable, cause exclusive de l’accident, ou volontaire, c’est-à-dire une faute d’une exceptionnelle gravité exposant sans raison valable son auteur à un danger dont il aurait dû avoir conscience. Les atteintes à la personne des victimes non-conducteurs d’un véhicule terrestre à moteur seront intégralement indemnisées, mais les dommages matériels le seront en fonction de leur comportement, fautif ou non. Compte tenu des risques encourus par les agents utilisant leur vélo personnel pour les besoins du service, il est conseillé aux services publics de souscrire auprès d’une compagnie d’assurance privée un contrat spécifique « multirisque bicyclette » garantissant, dans le cas d’une utilisation pour les besoins du service, les dommages survenus, suite à un accident de vélo ou à un vol de ce vélo, aux biens personnels de l’agent ainsi que les dommages subis par les tiers.

Références

Voir QE de Armand Jung, JO de l'Assemblée nationale du 9 janvier 2007, p. 393, n° 104573
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Assurance des véhicules des agents

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement