Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Rénovation urbaine

Le Comité d’évaluation et de suivi de l’ANRU appelle à miser sur les potentiels des quartiers

Publié le 11/02/2013 • Par Delphine Gerbeau • dans : Actu expert santé social, France

Ce n’est pas parce que la rénovation urbaine a échoué dans son ambition initiale de ramener de la mixité sociale dans les quartiers qu’il faut la stopper. C’est ainsi que l’on peut grossièrement résumer le rapport 2013 du Comité d’évaluation et de suivi de l’ANRU, présenté le 8 février 2013 par son président Yazid Sabeg.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 En réponse aux critiques récurrentes formulées contre le programme de rénovation urbaine, les dernières en date émanant d’un rapport de la Cour des comptes du mois de juillet dernier, le rapport note que « l’objectif de mixité sociale était certainement trop ambitieux au vu des réalisations du PNRU, qui n’ont pu contrer les phénomènes majeurs de ségrégation en France.
Une mixité sociale au sens strict n’a pas vu le jour, et il n’est pas certain qu’elle puisse se réaliser dans l’avenir….Il ne faut pas incriminer le PNRU de ces évolutions, mais plutôt s’interroger sur la croyance qu’une politique publique qui compte pour à peine 1% du budget de l’Etat puisse produire un impact social majeur ».
Pour Yazid Sabeg, « les classes moyennes n’iront pas s’installer massivement dans ces ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Comité d’évaluation et de suivi de l’ANRU appelle à miser sur les potentiels des quartiers

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement