Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Rhône-Alpes. Les eaux usées pour fabriquer de l’électricité à la station de Valloire

Publié le 19/01/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Pour la première fois en France, des eaux usées serviront à fabriquer de l’électricité à la station de ski de Valloire située à 1.400 m d’altitude en Savoie, grâce à une microcentrale située avant la station d’épuration, au fond de la vallée de la Maurienne, ont indiqué les élus.
« La centrale commencera à fonctionner à la fin de janvier. Lorsque le village est plein et que la population passe de 1.300 habitants à 18.000, elle devrait pouvoir fournir l’alimentation en électricité d’une centaine de foyers » a expliqué le président de la communauté de communes, Adrien Savoye, promoteur du projet.
Plusieurs microcentrales fonctionnant avec des eaux usées sont déjà en activité en Suisse.
« De toute façon, nous étions contraints de construire une canalisation pour amener nos effluents à l’usine de retraitement, 700 m plus bas, il suffisait de penser à ajouter une microcentrale électrique, » a expliqué le maire Gérard Vuillermet.
« Nous avons trouvé cette solution très écologique, mais ce qui est un peu dommage, c’est qu’on ne peut pas mettre l’eau pluviale dans la même canalisation, car cette eau serait facturée par la station d’épuration comme de l’eau usée » ajoute le maire.
La microcentrale, d’une puissance de 500 kW, a coûté 600.000 euros.
« Elle sera amortie en moins d’une dizaine d’années », indique André Savoye.
Six communes envoient leurs eaux usées à l’usine d’épuration de la Maurienne et parmi elles deux autres stations d’altitude, Les Karellis et Valmeinier, « qui ont la même configuration que nous et pourraient tout à fait utiliser la même technologie », précise André Savoye.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rhône-Alpes. Les eaux usées pour fabriquer de l’électricité à la station de Valloire

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement