Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • La dernière campagne publicitaire de Cristaline s’attire les foudres du SEDIF, de la FP2E et de Nelly Ollin

Communication

La dernière campagne publicitaire de Cristaline s’attire les foudres du SEDIF, de la FP2E et de Nelly Ollin

Publié le 19/01/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La Fédération des entreprises de l’eau (FP2E), le Syndicat des eaux d’Ile-de-France (SEDIF) et la ministre de l’Ecologie, Nelly Ollin, ont unanimement dénoncé les 17 et 18 janvier, la dernière campagne publicitaire lancée par la société Cristaline pour de l’eau en bouteille plastique, qui «dénigre», d’après eux, «la qualité de l’eau du robinet en affichant le slogan : « Qui prétend que l’eau du robinet a bon goût ne doit pas en boire souvent »».
«Cette campagne est d’une violence rare vis-à-vis de l’eau du robinet. Sa vulgarité et son caractère mensonger tendent à la désinformation du public et jettent le discrédit sur la grande qualité de l’eau du service public en France», s’est insurgé le Syndicat des eaux d’Ile-de-France (SEDIF), responsable de la production et de la distribution de l’eau potable pour 144 communes de la région parisienne, dans un communiqué diffusé le 18 janvier. « Cette campagne qui vise à dénigrer l’eau du robinet est injustement fondée. Elle laisse penser que la qualité de l’eau n’est pas parfaite alors qu’elle est aujourd’hui meilleure qu’elle ne l’a jamais été », s’est insurgé le délégué général de la FP2E, Tristan Mathieu.
Le SEDIF a tenu à rappeler que l’eau du robinet est un des produits alimentaires les plus contrôlés (250 000 analyses annuelles dans le cas du SEDIF), que l’eau du SEDIF, en particulier, respecte toutes les normes de potabilité et bien au-delà (63 paramètres contrôlés pour 54 prévus dans la réglementation) que la qualité sanitaire de l’eau du robinet fait l’objet d’une information régulière du public.
Le 17 janvier, la ministre de l’Ecologie Nelly Olin s’était également déclarée « très en colère » contre la campagne de publicité et avait laissé planer la menace d’une action en justice contre la société.
Un avis défavorable vient d’ailleurs d’être rendu par le comité de déontologie du Bureau de vérification de la publicité.
Le SEDIF a par ailleurs souligné qu’il ne peut laisser entendre que l’eau potable est issue du retraitement des eaux usées ou qu’elle contient des produits dangereux pour la santé. André Santini, son président, a réclamé un débat sur les chaînes TV du service public.

Cet article est en relation avec le dossier

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La dernière campagne publicitaire de Cristaline s’attire les foudres du SEDIF, de la FP2E et de Nelly Ollin

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement