Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

La vidéosurveillance prend les feux landais de vitesse

Publié le 28/02/2013 • Par Isabelle Verbaere • dans : Retour sur expérience prévention-sécurité

Après le foudroiement d’un guetteur en 2004, le service départemental d’incendie et de secours des Landes décide d’automatiser la surveillance de la forêt grâce à la vidéo. Cinq ans après l’installation du système, le bilan est très positif : le délai de détection et de localisation des départs de feu a été divisé par trois.

Pour maîtriser un feu de forêt avant qu’il n’ait brûlé des centaines d’hectares, il faut le détecter le plus tôt possible. En 2007, en confiant cette mission essentielle à un système de vidéosurveillance, pour la première fois en France, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis) des Landes a fait un choix audacieux. Un choix, conforté cinq ans après par les résultats de ce dispositif, appelé « Prodalis » (*) et conçu par la société Paratronic.

« Entre le moment où une caméra détecte de la fumée et le déclenchement de l’alarme dans la caserne la plus proche, il se passe cinq minutes en moyenne, détaille le lieutenant-colonel Jean-Marc Antonini, directeur opérationnel. Auparavant, cela prenait trois fois plus de temps. » Conséquence : le bilan des incendies dans ce département ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Références

Avantages:

  • une détection précoce des départs de feu dans le massif forestier et leur localisation précise en moins de 3 minutes.
  • le PC feu peut suivre l’évolution de l’incendie et anticiper l’envoi de renforts.

Inconvénient:

  • par temps nuageux, le risque de fausses alertes augmente. Celles-ci représentent 10 % du total des détections.

-------------------------------------------------------

  • Contact: Fabrice Gaujacq, chargé de communication,
    tél. : 06.80.73.25.65.
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La vidéosurveillance prend les feux landais de vitesse

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement