Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Le CES approuve à l’unanimité un avis sur les services à la personne

Publié le 25/01/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Conseil économique et social (CES) a approuvé le 24 janvier à l’unanimité un avis portant sur les services à la personne, qui émet plusieurs recommandations pour améliorer le développement de ce secteur d’activité, qui emploie actuellement 1,5 million de salariés. Les 18 groupes (syndicats, patronats, société civile) composant cette assemblée consultative, se sont prononcés à l’unanimité pour le projet d’avis défendu le 23 janvier par le rapporteur de la section des Affaires sociales, Yves Verollet.
Dans cet avis, le CES fait au total 52 recommandations, dont celle de « faire entrer le Cesu (Chèque emploi service universel – utilisé pour payer un service à domicile) dans les négociations sociales obligatoires dans l’entreprise ».
Pour « revaloriser les conditions de travail des salariés du secteur », le CES propose aussi de « baisser le seuil d’acquisition des droits sociaux », « développer les groupements d’employeurs » pour lutter contre le temps partiel subi, et de renforcer les efforts de formation et de qualification.
Il préconise également « la création d’un crédit d’impôt » pour les personnes à revenus modestes – proposition qui fait déjà l’objet d’un projet de loi soumis au Sénat -, et « le développement de l’offre de services collectifs ».
Enfin, pour améliorer les modes de financement, il propose de « renforcer la coordination entre les départements et les services d’aide à domicile », avec des « conventionnements plus systématiques », qui prennent « en compte les coûts réels de formation et d’encadrement ».
Cet avis « lance les bonnes pistes », affirme la CFDT dans un communiqué, estimant que la structuration de ce secteur était « essentielle pour développer des services de qualité et créer des métiers attractifs ».
Mais la Fepem (fédération nationale des particuliers-employeurs), qui emploie1,1 million de salariés dans ce secteur, a au contraire jugé que cet avis négligeait « les particularités du secteur de l’emploi direct ».

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le CES approuve à l’unanimité un avis sur les services à la personne

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement