Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

éducation

Un guide pratique de la réforme des rythmes scolaires, made in l’Education nationale

Publié le 05/02/2013 • Par Stéphanie Marseille • dans : France

Pour accompagner les collectivités et répondre concrètement aux nombreuses questions, le ministère de l’Education publie un guide pratique de la réforme scolaire.

A ce jour, seul le décret sur les rythmes scolaires est paru, le 24 janvier dernier : or, la mise en œuvre d’une semaine de 4,5 jours de cours, assortie d’un projet éducatif territorial (PEdT), exige encore de nombreux éclaircissements.
Pour y répondre, le ministère de l’Education a publié, mardi 5 février 2013, un guide pratique.

Il adopte la forme du question/réponse pour balayer plusieurs champs. Par exemple : la réforme des rythmes scolaires concerne-t-elle aussi les enfants de maternelle ? S’applique-t-elle dans les écoles privées ? Qui est responsable des élèves pendant les activités pédagogiques complémentaires ? Comment transmettre un projet d’organisation du temps scolaire ? Comment élaborer une demande de dérogation ? Un maire peut-il transmettre plusieurs projets d’organisation différents pour des écoles d’un même territoire ? L’accompagnement éducatif est-il affecté par la réforme ?

Le guide précise en outre les modalités d’accès au fonds d’amorçage (p.13) :

  • Qui perçoit 50 euros par enfant en 2013 ? « Toutes les communes disposant d’au moins une école maternelle ou élémentaire publique ou privée sous contrat percevront une dotation de 50 euros par élève dès lors que les enseignements y seront organisés sur neuf demi‐journées à la rentrée 2013. »
  • Qui perçoit 40 euros supplémentaires en 2013 ? « Les communes éligibles à la dotation de solidarité urbaine (DSU) dite « cible » ou à la dotation de solidarité rurale (DSR) dite « cible » toucheront 40 euros supplémentaires par élève dans le cadre d’une « majoration forfaitaire. »
  • Qui perçoit une aide en 2014 ? « La partie majorée du fonds sera prolongée pour l’année scolaire 2014‐2015. Elle s’élèvera à 45 euros par élève et demeurera réservée aux communes éligibles à la DSU ou à la DSR cibles, y compris celles qui auront dû reporter l’application de la réforme à la rentrée 2014. »

Il précise aussi quels les partenaires peuvent intervenir pendant les activités périscolaires : les maires pourront ainsi continuer à employer des enseignants, si besoin est.

Les IEN au ministère le 7 – Jeudi 7 février, le ministre de l’Education réunit en outre tous les inspecteurs de l’éducation nationale (IEN) pour leur préciser leur rôle dans la réforme à venir.
Dans une longue interview accordée à la Gazette, Vincent Peillon a en effet indiqué attendre d’eux qu’ils prennent rendez-vous avec les maires pour dresser la liste des problématiques à résoudre pour septembre 2013 ou 2014.

Références

Le guide complet

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un guide pratique de la réforme des rythmes scolaires, made in l’Education nationale

Votre e-mail ne sera pas publié

padav

05/02/2013 11h18

Refondons les rythmes scolaires et le code (CGCT) en même temps. La décision du maire – du CM ? est communiquée par lettre recommandée, plus par délibération… des délais sont décidés (décrétés..) et emporte tacite acceptation (20 j pour le CG – 15 j pour le Maire). L’avantage c’est que nous allons économiser des pages de registre pour le recueil des actes administratifs… refondons nous dit-on !!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement