Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Lorraine. Agglomération thionvilloise : Vital veut doubler l’autoroute et franchir la frontière

Publié le 29/01/2007 • Par Pascale Braun • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La commune de Terville (Moselle) a présenté fin janvier un projet de desserte transfrontalière consistant à doubler l’autoroute A 31 par une nouvelle voie ferrée en site propre jusqu’à la frontière luxembourgeoise. Le Véhicule interurbain de Thionville à Luxembourg (Vital) desservirait trois nouvelles gares à Terville, Metzange et Kanfen en Moselle, puis rejoindrait le réseau luxembourgeois pour desservir Bettembourg, Dudelange et la future gare multimodale de Hollerich, près de Luxembourg-ville.
«Vital s’inscrit à la fois dans le plan de déplacement urbain de l’agglomération de Thionville et de la vallée de la Fensch et dans les projets du Luxembourg, qui ne veut plus de voitures supplémentaires», assure Patrick Luxembourger, maire de Terville. Chaque halte proposerait de vastes parkings relais et des services (location de véhicules propres, commerces, garderies). La nouvelle ligne permettrait chaque jour à quelque 20 000 voyageurs de monter à bord de dix rames de type TER, moyennant l’achat d’un titre de transport unique et dématérialisé.
Réalisée par le cabinet luxembourgeois Simon & Christiansen, l’étude chiffre le coût de Vital à 166 millions d’euros dont 100 millions d’euros pour les infrastructures, 15 millions d’euros pour les gares et 35 millions d’euros pour le matériel roulant. Principaux financeurs pressentis, les gouvernements français et luxembourgeois et les collectivités régionales devraient exprimer leur position au cours des prochains mois.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lorraine. Agglomération thionvilloise : Vital veut doubler l’autoroute et franchir la frontière

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement