Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Aménagement du territoire

Redéploiements police-gendarmerie : les élus refusent de se faire « dépouiller »

Publié le 01/02/2013 • Par Gabriel Bourovitch • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

CommissariatDoudeauville_ChristopheDucamp
Christophe Ducamp (Flick)
Suite à la publication d’une liste de 36 communes concernées par un projet de redéploiement des forces de police et de gendarmerie, plusieurs maires et parlementaires ont manifesté leur opposition à cette réforme. Leurs réactions, relayées par la presse locale, augure de l’âpreté de la concertation promise par la place Beauvau.

La liste rendue publique le 29 janvier 2013 comporte huit circonscriptions de police couvrant 19 communes, et neuf brigades de gendarmerie couvrant 17 communes.
Les syndicats de police et les maires seront consultés jusqu’à la mi-mars, afin que les redéploiements soient achevés avant l’été. Si le ministère de l’Intérieur parvient à ses fins, l’opération pourrait être renouvelée chaque année.

Opposition unanime – Mais plusieurs élus entendent bien l’en empêcher. Une fois n’est pas coutume, les critiques les plus virulentes sont venues du camp de la majorité.
« On ne va pas se laisser dépouiller. Évidemment, on va nous enfumer avec des chiffres mais ce que je sais, c’est qu’il y a quelques années, notre commissariat était déjà sur la sellette », a déclaré Patrick Maugard ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Redéploiements police-gendarmerie : les élus refusent de se faire « dépouiller »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement