Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Justice, jurisprudence

Des peines de prison fermes requises contre cinq pompiers

Publié le 31/01/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La procureur de la République, Rose-Marie Hunault, a requis des peines allant de 10 mois de prison dont sept avec sursis à 10 mois dont six avec sursis à l’encontre de cinq pompiers interpellés lors d’une manifestation qui avait dégénéré le 21 novembre 2006 à Paris. Ce jour-là, en fin d’après-midi, des heurts violents avaient opposé, aux abords de la place de la Bastille, les CRS et les pompiers venus manifester en faveur d’une prime et pour une meilleure retraite.
Une trentaine de CRS avaient été victimes de différents jets de projectiles pendant plusieurs minutes et s’étaient confrontés à des pompiers pour la plupart vêtus de leur uniforme et casqués.
Cinq manifestants ont comparu le 30 janvier devant la 23ème chambre du tribunal correctionnel, présidée par Jean-Paul Albert, face à quatre CRS, en uniforme, qui se sont portées parties civiles. Un cinquième est également partie civile mais n’était pas présent à l’audience. La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France s’était également constituée partie civile.
Poursuivis pour « violence volontaire à l’encontre de fonctionnaires de police avec usage ou menace d’une arme par destination », ils ont nié avoir participé à une quelconque agression. Tout au plus reconnaissent-ils avoir proféré des injures à leur encontre.
La représentante du parquet a estimé que les faits qui leur étaient reprochés étaient constitués.
Pour la procureur, « on se doit d’être exemplaire quand on est pompier, la société a le droit d’avoir des pompiers exemplaires au quotidien et même quand ils manifestent ».
Aucun des CRS qui étaient présents à l’audience n’a précisément désigné l’un des prévenus comme étant l’auteur de violences.
La procureur a réclamé une peine de 10 mois d’emprisonnement dont six avec sursis contre trois des pompiers et une peine de 10 mois dont sept avec sursis pour les deux derniers.
Maître Bruno Bourrier, l’avocat des CRS qui avait pris la parole avant le parquet, a insisté sur le fait que ses clients n’ont pas compris « alors qu’ils travaillent avec eux (ndlr: les pompiers) tous les jours que cette manifestation ait pu autant dégénérer ». Il a réclamé un euro symbolique de dommages-intérêts. Le procès s’est poursuivi le 30 janvier dans la soirée. A l’issue de l’audience, le jugement devait être mis en délibéré.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des peines de prison fermes requises contre cinq pompiers

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement