Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Pompiers

Oise : le torchon brûle entre les services de secours

Publié le 25/01/2013 • Par Guillaume Roussange • dans : Actu prévention sécurité, Régions

sapeurspompiers
JP
Le service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de l'Oise (Sdis 60) est confronté à une explosion des interventions de secours aux personnes. Le département appelle à une réorganisation de l’organisation des secours.

Cet article fait partie du dossier

Pompiers et Samu : un mariage impossible ?

Les pompiers de l’Oise tirent la sonnette d’alarme. En cause : l’explosion des missions de secours aux personnes, qui représenteraient désormais 80% environ de leurs interventions, contre 11% seulement pour les incendies. Dans nombre de cas, les soldats du feu interviendraient donc à la place du Samu ou des ambulanciers, même lorsque les situations ne présentent aucun caractère d’urgence.

Pour le conseil général de l’Oise, cette situation est d’autant plus problématique que son coût est particulièrement élevé : 1 million d’euros environ que le Sdis 60 pourrait – en théorie -, réclamer à l’Agence Régionale de Santé (ARS).

« Des ajustements sont nécessaires » – Yves Rome, président du conseil général et du conseil d’administration du Sdis s’est d’ailleurs ému des frais engendrés par ces interventions et appelé «à des ajustements dans l’organisation des secours, nécessaires pour palier la désertification médicale dont souffre le département ».

L’Oise est loin d’être un cas unique. Au point que Dominique de Legge, le rapporteur spécial de la mission Sécurité civile, a appelé à une révision des missions et des modalités de financement des Sdis lors de l’examen de la loi de finances 2013 : « L’activité des sapeurs-pompiers est marquée par une montée en puissance des missions de secours à personne (…) Les interventions pour incendie ont baissé de 6 %, tandis que le secours à victimes et l’aide à personne ont progressé de 5 %. Ces deux dernières catégories d’intervention représentent plus de 72 % des sorties.

Un recentrage de leurs missions sur leur coeur de métier est nécessaire, avec à la clef des marges de manoeuvre budgétaires retrouvées », a insisté le sénateur d’Ile-et-Vilaine.

Dans l’Oise, les pouvoirs publics semblent décidés à éteindre l’incendie qui couve entre les différents de secours. Pour y parvenir, ils ont d’ores et déjà annoncé la signature prochaine d’une convention dans le courant de l’année entre le Sdis 60, l’ARS et l’hôpital de Beauvais.

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Oise : le torchon brûle entre les services de secours

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement