Contravention

Les agents de police doivent-ils être munis d’un dispositif particulier pour sanctionner les conducteurs de véhicules émettant des gaz malodorants ou toxiques ?

Par • Club : Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

Non. En application des dispositions de l’article R. 318-1 du code de la route, le fait de compromettre la santé et la sécurité publiques par l’émission de fumées ou de gaz toxiques, corrosifs ou odorants, est punissable d’une peine de contravention de troisième classe et l’immobilisation du véhicule peut être prescrite.

Ni l’article R. 318-1 susmentionné, ni aucune disposition réglementaire n’impose l’emploi d’un dispositif technique particulier pour caractériser cette infraction. Une jurisprudence en la matière est venue confirmer ce point (Crim. 17/09/2003).

L’article R. 325-8 du même code vient préciser qu’en cas de doute, lorsque le véhicule paraît ne pas satisfaire aux prescriptions de l’article R. 318-1, le fonctionnaire ou agent peut prescrire de le présenter à un service de contrôle.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP