Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Amiens rejoint le club des villes tramway

Publié le 17/01/2013 • Par Guillaume Roussange • dans : Régions

Le tramway d’Amiens Métropole entrera en fonction en 2019. Une ligne de 10 km reliant le nord au sud de la ville va être construite moyennant 200 millions d’euros.

Les élus d’Amiens Métropole ont tranché. Fin décembre 2012, après trois ans de consultation et d’études, les représentants de la communauté d’agglomération se sont finalement prononcés en faveur de la création d’un tramway, jugé plus rentable que le Bus à haut niveau de service (BHNS) également étudié.

L’équipement viendra desservir les deux projets urbains majeurs actuellement en cours :

  1. le transfert de l’université Jules Verne dans l’ancienne citadelle militaire au nord
  2. et la création du nouveau CHRU, au sud.

200 millions d’euros – D’ici 2019, la ligne reliera ces deux pôles moyennant un investissement de 200 millions d’euros financé, selon la collectivité, via un emprunt à long terme (25 à 30 ans) et aux financements attendus de l’Etat et de l’Union européenne.

« Cette solution n’aura pas d’impact sur les finances d’Amiens Métropole, insiste Thierry Bonté, vice-président en charge des transports. L’emprunt, conjugué aux financements croisés et à une augmentation du versement transport à 2 % jusqu’en 2019, permettra de financer cette infrastructure qui générera rapidement des recettes propres. »

Augmentation du VT à 2 % jusqu’en 2019 – Prenant exemple sur des villes comme Besançon ou Le Mans, les élus d’Amiens Métropole estiment, en outre, que le tramway participera à l’attractivité du territoire.
Ils ne manquent pas d’évoquer les potentielles retombées en termes d’image et même, de développement économique.

Il faut dire que le réseau de transports urbains, vieillissant et régulièrement perturbé par des conflits sociaux, constituait un véritable sujet de préoccupation pour les élus.
Du moins jusqu’à sa réorganisation récente censée donner un coup d’accélérateur à sa fréquentation.

+ 40 % attendus pour le nombre de mouvements quotidiens – Le nombre de mouvements quotidiens, 56 000 aujourd’hui, est en effet jugé trop faible au regard de la taille de la ville.
Selon les élus, il pourrait bondir de 40 % avec la création du tramway pour atteindre près de 80 000.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Amiens rejoint le club des villes tramway

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement