Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budgets primitifs 2013

Arbitrages serrés dans les interco

Publié le 10/01/2013 • Par Fabienne Proux • dans : Actu experts finances

BONNES-PRATIQUES-Finances-sophia-antipolis-freine-ses-depenses
D.R.
Le budget 2013 des EPCI est élaboré dans un cadre financier très contraint pénalisé par le manque de visibilité sur leurs ressources. La montée en puissance du fonds de péréquation intercommunale et communale (FPIC) devient un paramètre non négligeable.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Budgets primitifs 2013 : la prudence pour maître mot

Selon le baromètre de l’AMF (1), 3 présidents d’EPCI sur 4 estiment que les collectivités ne doivent pas réduire leurs investissements et 90 % d’entre eux considèrent que l’échelon intercommunal doit porter de plus en plus de projets d’investissements du territoire.
Plus facile à dire qu’à faire si l’on en croît les réalités du terrain. Car certes les intercommunalités entendent bien maintenir un niveau élevé d’investissements cette année, mais à quel prix ! Car à force de racler les fonds de tiroir, les marges de manœuvre deviennent de plus en plus réduites et les arbitrages délicats.

De fait, l’élaboration des budgets des EPCI se complique chaque année et nécessite une procédure de plus en plus longue (lettre de cadrage, consultation des tous les services, séminaires, conférence ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Arbitrages serrés dans les interco

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement