Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Handicap – Des transferts annoncés

Publié le 07/01/2013 • Par Marie Bidault • dans : Dossiers d'actualité

Au grand dam des associations de personnes handicapées, qui ont demandé au gouvernement, mi-décembre, « de renoncer à l’avant-projet de loi », l’acte III de la décentralisation contient un chapitre « handicap ».

Les maisons départementales des personnes handicapées cesseraient d’être des groupements d’intérêt public pour devenir un « service » du département. Les associations, jusque-là membres des commissions exécutives des MDPH, « ne seront plus partie prenante de leur fonctionnement », dénonce Thierry Nouvel, directeur général de l’Unapei (1), qui regrette que l’on n’ait pas laissé sa chance à la loi du 28 juillet 2011, qui aurait pu résoudre certains dysfonctionnements.

Difficultés financières – Le transfert des établissements et services d’aide par le travail (Esat, ex-CAT) ne convainc pas plus les associations, qui craignent « un nivellement par le bas en raison des difficultés financières des conseils généraux », résume Jean-Marie Barbier, président de l’Association des paralysés de France.

Mais le transfert aux départements ne sera pas total. Ceux-ci refusaient la charge de l’allocation aux adultes handicapées et ont été entendus. Le montant annuel consacré à cette allocation (7,1 milliards en 2011) est loin d’être stabilisé, en raison notamment de la reconnaissance du handicap psychique par la loi de 2005 qui n’a pas encore produit tous ses effets.

Thèmes abordés

Notes

Note 01 Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis. Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Handicap – Des transferts annoncés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement