Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budgets primitifs 2013

La prudence pour maître mot – introduction

Publié le 03/01/2013 • Par La Rédaction • dans : Dossiers finances

Elections qui approchent, crise du crédit, gel des dotations... autant de facteurs qui poussent les collectivités à la prudence en 2013.

Cet article fait partie du dossier

Budgets primitifs 2013 : la prudence pour maître mot

Un an avant les élections municipales, la réalisation des budgets 2013 des communes s’avère plus complexe et délicat que jamais.
Il faut maintenir les investissements sans grever la dette ni toucher aux impôts alors que les recettes sont gelées.

Le budget 2013 des EPCI est élaboré dans un cadre financier très contraint pénalisé par le manque de visibilité sur leurs ressources. La montée en puissance du fonds de péréquation intercommunale et communale (FPIC) devient un paramètre non négligeable.

Avec la stagnation des droits de mutation à titre onéreux et l’augmentation des dépenses sociales, l’exercice budgétaire continue de se tendre pour les départements.
Il est nécessaire de contenir la masse salariale. L’investissement joue les variables d’ajustement.

Alors que les recettes stagnent, les régions doivent soutenir la formation des demandeurs d’emploi et l’activité économique de leurs territoires.
Elles gèrent donc plus finement leurs dépenses et évitent d’accroître leur endettement.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La prudence pour maître mot – introduction

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement