Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • «Le parrainage n’est pas un soutien mais un acte républicain», rappelle le président de l’AMF

Elections

«Le parrainage n’est pas un soutien mais un acte républicain», rappelle le président de l’AMF

Publié le 07/03/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

A l’issue d’une réunion du comité directeur de l’Association des maires de France (AMF) du 7 mars, Jacques Pélissard, président de l’AMF a tenu à réaffirmer que le parrainage n’est pas un soutien. «Il ne s’agit pas d’un choix et encore moins d’un vote en faveur de l’un ou l’autre candidat», a-t-il précisé. Il estime également que le parrainage est un acte républicain. «Il ne doit pas être compris comme un droit de veto destiné à empêcher une candidature adverse. Bien au contraire, il a été conçu pour garantir le bon fonctionnement de nos institutions et prévenir les candidatures fantaisistes. C’est dans cet esprit que les maires exercent, s’ils le souhaitent, cette responsabilité», a-t-il fait valoir.
Le président de l’AMF a également souligné que le parrainage relève de la seule liberté de conscience du maire, dénonçant au passage toute stigmatisation à laquelle peut donner lieu un parrainage accordé par un maire.
Enfin, «le parrainage doit être réformé afin de mettre un terme aux difficultés actuelles», selon Jacques Pélissard. Il a donc proposé que les parrainages soient rendus, à l’avenir anonymes, ou que les maires aient la possibilité d’accorder un double parrainage.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

«Le parrainage n’est pas un soutien mais un acte républicain», rappelle le président de l’AMF

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement