Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Une association fait part de ses inquiétudes à Dominique Perben concernant l’état d’avancement du TGV Rhin-Rhône

Transports

Une association fait part de ses inquiétudes à Dominique Perben concernant l’état d’avancement du TGV Rhin-Rhône

Publié le 08/03/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’association Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée a interrogé le ministre des Transports, Dominique Perben, dans un courrier du 5 mars, à propos du TGV Rhin-Rhône.
En effet, le 3 juillet 2006, ont été lancés les travaux de la première tranche de la branche Est du TGV Rhin-Rhône. Selon l’association, tous les projets TGV français ont été mis à l’étude dans leur globalité en vue d’une réalisation complète, à l’exception du TGV Rhin-Rhône.
«Qu’en est-il de la préparation de la deuxième tranche de la branche Est ? De la branche Sud et de l’état d’avancement de ses études préliminaires ? De la mise à l’étude de la branche Ouest complète ?», interroge l’association dans son courrier.
La 2ème tranche de la branche Est (un tronçon de ligne nouvelle entre Belfort et Mulhouse et un tronçon de ligne entre Villers-les-Pots et Genlis) bénéficie déjà d’une déclaration d’utilité publique (décret ministériel du 25 janvier 2002), rappelle l’association qui souhaiterait «voir dès à présent prises les mesures relatives à la poursuite de la préparation de cette 2ème tranche». «Celle-ci augmentera très sensiblement la zone de chalandise du TGV Rhin-Rhône en Allemagne et en Suisse alémanique», se réjouit l’association.
«Le processus de préparation de la branche sud relève également de la responsabilité de l’Etat. Aussi attendons-nous des engagements précis», rappelle l’association avant d’attirer l’attention du ministre sur la branche Ouest entre Aisy et Dijon. D’après elle, cette branche prolonge l’effet TGV et intéresse les relations à destination de la Bourgogne, de la Franche-Comté, de l’Alsace du Sud, de la Suisse alémanique et romande. «Elle est indispensable pour pouvoir faire fonctionner, en complémentarité avec la branche Sud, l’itinéraire alternatif à la LGV Sud-Est dont les perspectives de saturation entre Paris et Lyon sont réelles», argumente l’association.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une association fait part de ses inquiétudes à Dominique Perben concernant l’état d’avancement du TGV Rhin-Rhône

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement