Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Airbus : quatre présidents de région tentent de convaincre Dominique de Villepin

Publié le 09/03/2007 • Par La Rédaction • dans : A la une, France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quatre présidents socialistes de région reçus le 9 mars par Dominique de Villepin ont tenté de convaincre le Premier ministre du rôle que pourraient jouer leurs collectivités dans la relance d’Airbus, et l’ont alerté sur le risque de délocalisation de la sous-traitance.
Les socialistes Alain Rousset (Aquitaine), Martin Malvy (Midi-Pyrénées), Jacques Auxiette (Pays de la Loire) et Claude Gewerc (Picardie) étaient accompagnés à Matignon de « représentants » des régions Centre, Ile-de-France, PACA et Poitou-Charentes.
Les huit régions ont besoin d’une autorisation de l’Etat pour prendre une participation dans l’entreprise.
Le 9 mars, le chef du gouvernement leur a proposé «des pistes d’action plus immédiatement opérationnelles, notamment en matière de recherche-développement, d’infrastructures et de formation professionnelle».
« Si les régions prenaient une délibération commune, les choses pourraient se débloquer », a déclaré après l’entrevue Alain Rousset. Il a également insisté sur « la nécessité de structurer la sous-traitance » de l’avionneur, afin d’éviter « la cannibalisation des fonds de pension et la délocalisation ».
Martin Malvy a estimé pour sa part que le plan de restructuration d’Airbus, avec ce qu’il implique de pression sur les coûts de la sous-traitance, « crée des conditions de délocalisation extrêmement fortes ».
Les régions sont prêtes à aider Airbus, a-t-il souligné, « à condition qu’Airbus nous donne des garanties sur l’avenir des sites et sur la stratégie industrielle, ce que nous n’avons pas aujourd’hui ».
Citant en comparaison l’exemple de l’Allemagne, les présidents de région ont aussi jugé insuffisante l’annonce par le gouvernement d’avances remboursables de 80 millions d’euros et d’un plan de 100 millions d’euros pour le développement des matériaux composites. « On a proposé à l’Etat de jouer 50-50 sur tous ces projets », a affirmé Alain Rousset. « On est disponible. On souhaite qu’un contrat soit passé entre l’Etat, les régions et l’Europe dans ce domaine-là. Mais on souhaite qu’Airbus aussi prenne ses responsabilités ».
Les quatre élus ont ainsi jugé « impensable » que le site de Méaulte (Somme), qui doit être cédé à un sous-traitant, ne reste pas dans les actifs d’Airbus.

Lire aussi la Gazette du 12 mars

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Airbus : quatre présidents de région tentent de convaincre Dominique de Villepin

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement