Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Provence-Alpes-Côte-D’azur. La commune de Seyne-sur-Mer va se chauffer et se rafraîchir à l’eau de mer

Energie

Provence-Alpes-Côte-D’azur. La commune de Seyne-sur-Mer va se chauffer et se rafraîchir à l’eau de mer

Publié le 09/03/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La Seyne-sur-Mer, commune varoise du bord de la Méditerranée, a décidé d’exploiter l’eau de mer pour chauffer et climatiser des bâtiments publics et des logements nouveaux, un gisement d’énergie « propre » encore largement ignoré en France et en Europe.
A l’heure où les dirigeants européens se penchaient les 8 et 9 mars à Bruxelles sur le développement d’énergies non polluantes, le directeur général des services (DGS) de la commune de 61.000 habitants, Jean-Paul Cabanis, s’est félicité d’avoir franchi le pas sur le site, en friche depuis 1986, des anciens chantiers navals. « C’est une énergie gratuite et renouvelable », souligne-t-il.
C’est la première fois dans l’Union européenne qu’un projet exploitant l’eau de mer est développé à une telle échelle, sur 60.000 mètres carrés, note Philippe Nunes, directeur du bureau d’études monégasque Ingetec qui a conseillé La-Seyne.
La technologie employée est pourtant connue depuis plus de cent ans puisqu’elle sert à faire fonctionner les réfrigérateurs, en capturant les frigories contenues dans l’air.
Selon le responsable des services techniques de La-Seyne, André Thomas, la consommation d’énergie sera divisée par trois, la facture des utilisateurs allégée de 40% tandis que 1.300 tonnes annuelles de gaz à effet de serre en moins seront rejetées dans l’atmosphère grâce à cet équipement dont les travaux vont débuter début avril et s’achever en octobre.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Provence-Alpes-Côte-D’azur. La commune de Seyne-sur-Mer va se chauffer et se rafraîchir à l’eau de mer

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement