Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Nord-Pas-de-Calais. Naissance au ralenti de l’eurodistrict Lille-Kortrijk-Tournai

Publié le 19/03/2007 • Par Olivier Ducuing • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les divergences entre Flamands et Wallons retardent la constitution officielle de l’Eurométropole francobelge voulue depuis dix ans par Pierre Mauroy, président de la communauté urbaine de Lille. Alors que l’on espérait une création rapide après la mise en place du comité constitutif en novembre dernier, celui-ci s’est réuni le 19 mars à Lille pour signer une simple « déclaration d’intention » de constitution d’un « Groupement Européen de Coopération Territoriale » sur un périmètre incluant Lille Métropole côté français, et un large territoire flamand et wallon côté belge.
Il s’agit de la plus grande agglomération transfrontalière d’un seul tenant en Europe, rassemblant 2 millions d’habitants. Des difficultés sont apparues pour le nom de baptême du nouvel outil, finalement dénommé « Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai », mais aussi pour l’agence opérationnelle, réclamée par les Wallons à Mouscron, et par les Flamands à Courtrai (Kortrijk, en flamand).
En dépit de ces couacs, auxquels s’ajoute la pesanteur de l’organisme qui rassemble rien moins que quinze niveaux d’autorité en France et en Belgique, ses promoteurs se sont fixé l’échéance du 30 juin 2007 pour établir les statuts précis de l’Eurométropole qui doit être officiellement installé avant la fin de 2007.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Nord-Pas-de-Calais. Naissance au ralenti de l’eurodistrict Lille-Kortrijk-Tournai

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement