Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Centre. Le Loiret et l’Eure-et-Loir à la chasse aux médecins généralistes

Publié le 21/03/2007 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La région Centre se place en avant dernière position de toutes les régions françaises pour le taux de médecins généralistes et pourrait même occuper le dernier rang dés 2008 avec 81 généralistes/100 000 habitants (101/100 000 au niveau national et 1450/100 000 dans les régions les plus favorisées). Et dans la région, les zones rurales du Loiret et de l’Eure-et-Loir sont considérées parmi les moins attractives.
C’est pourquoi les conseils généraux du Loiret et d’Eure-et-Loir ont décidé de travailler avec Revitalis conseil, un cabinet spécialisé dans la reconquête des espaces ruraux, pour partir à la chasse aux médecins. Les départements étaient ainsi représentés au MEDEC, le salon de la médecine générale qui vient de se tenir à Paris. Les élus y ont notamment vanté les vertus et les attraits de la région.
Par ailleurs, l’Eure-et-Loir vient d’accueillir une délégation de médecins étrangers avec 12 médecins allemands, un Bulgare et un Roumain. Ces médecins francophones ont ainsi visité des villages classés en «zones prioritaires» et rencontré des élus pour connaître les aides à l’installation apportées par les collectivités. Cela passe par des aides pratiques (démarches administratives, de logement, aide à la recherche d’emploi du conjoint…) ou des subventions directes.
D’autres dispositifs ont été mis en place et notamment le soutien à la création de maisons médicales de garde ou de cabinets d’exercice mono ou pluridisciplinaires. Les étudiants de troisième cycle de médecine peuvent également bénéficier d’une aide pour la réalisation d’un stage en zone prioritaire ou d’une indemnité s’ils s’engagent à exercer au moins 5 ans dans ces villages.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre. Le Loiret et l’Eure-et-Loir à la chasse aux médecins généralistes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement