Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Champagne-Ardenne. Un contrat « unique en France » pour les Ardennes

Publié le 21/03/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’Etat et les Ardennes ont signé un contrat « unique en France » qui prévoit 500 millions d’euros pour ce département enclavé et frappé par la crise de la sous-traitance automobile, avec un taux de chômage de 11,9% fin 2006, a-t-on appris le 21 mars auprès du conseil général.
L’Etat et le département apporteront 250 millions d’euros chacun, selon ce « contrat de développement économique unique en France » pour 2007-2013, signé lundi par le préfet et le président (UMP) du département, Benoît Huré, indiquent la préfecture et le conseil général.
Le principal financement porte sur le prolongement de l’A34 Reims-Charleville vers Rocroi et la Belgique (185,1 millions à la charge de l’Etat et 55 millions pour le département).
Il s’agit d’un maillon autoroutier manquant entre Reims et Charleroi : « Ces travaux sont indispensables pour positionner le département des Ardennes au coeur de l’Europe, sur l’axe de transit mer du Nord-Méditerranée, et propose une alternative à l’axe Rotterdam-Lille-Vallée du Rhône ».
Par ailleurs, 35 millions d’euros sont prévus pour remettre en service la ligne ferroviaire Charleville-Givet, avant un éventuel prolongement vers Dinant en Belgique (10 millions de la part de Réseau ferré de France, 20 millions de l’Etat et 5 millions du département).
Pour sa part, le département prévoit son plus gros investissement (103,6 millions d’euros) dans l’achat de terrain pour attirer des entreprises. « On va leur offrir ensuite des conditions de fiscalité foncière très intéressante », indique le conseil général.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Champagne-Ardenne. Un contrat « unique en France » pour les Ardennes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement