Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Ile-de-France. Meurtre du chef de la police municipale de Chambourcy

Publié le 23/03/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le chef de la police municipale de Chambourcy, une bourgade résidentielle des Yvelines, a été retrouvé mort à son domicile le 21 mars le corps lardé de coups de couteaux, un meurtre mystérieux pour l’instant qui a stupéfié population et élus.
« C’est un crime odieux, immonde et lâche », a déclaré le 22 mars Pierre Morange, le maire UMP de Chambourcy qui s’est dit « abasourdi par cette terrible nouvelle ».
Le corps de Christian Maréchal, 59 ans, chef de la police municipale depuis 1993, a été découvert par un collègue, qui cherchant à le contacter et s’inquiétant de ne pas avoir de nouvelles, s’est rendu à son domicile vers 22h30.
Selon le maire, le policier aurait reçu 16 à 17 coups de couteau.
C’est l’épouse du défunt, policière également, à Poissy (Yvelines), qui avait demandé à une patrouille de passer chez elle, ne voyant pas son mari venir alors qu’il devait aller la chercher à la sortie d’un meeting de l’UMP à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), a indiqué le maire.
Le 22 mars, plusieurs personnes étaient entendues au SRPJ de Versailles, chargé de l’enquête.
Christian Maréchal, originaire du Nord, avait travaillé à la police municipale de Deauville (Calvados) puis de Saint Germain en Laye (Yvelines) avant d’être nommé en 1990 à Chambourcy.
Il comptait, selon le maire, prendre sa retraite prochainement pour partir en Vendée.
« Ce drame rappelle une nouvelle fois que nous faisons un métier exposé qui nous rend vulnérables », a rappelé Cédric Josso, délégué départemental du syndicat national de la police municipale.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Meurtre du chef de la police municipale de Chambourcy

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement