Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budgets primitifs 2013

Les communes contraintes à la rigueur… discrète

Publié le 03/01/2013 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Dosssier des dépenses et des recettes
Fotolia
Un an avant les élections municipales, la réalisation des budgets 2013 des communes s’avère plus complexe et délicat que jamais. Il faut maintenir les investissements sans grever la dette ni toucher aux impôts alors que les recettes sont gelées.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Budgets primitifs 2013 : la prudence pour maître mot

L’âge d’or des ressources qui progressaient presque naturellement chaque année est bel et bien terminé. En 2013, les communes prévoient une progression de leurs recettes d’environ 1 %, mais pour certaines, elle sera nulle. D’autant que « le gel en valeur de la dotation globale de fonctionnement (DGF) se traduit pour les communes par une perte de 3 % », souligne Christian Pierret, président de la FVM (Fédération des maires de villes moyennes).
« Nous découvrons l’effet ciseau, reconnaît Anne-Marie Cousin, maire de Torigni-sur-Vire (Manche – 2 500 habitants), avec des dotations gelées et des ressources obligatoires qui augmentent. »

L’équation devient dès lors très simple : pour avoir un budget à l’équilibre, il faut impérativement se serrer la ceinture surtout si les élus veulent ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les communes contraintes à la rigueur… discrète

Votre e-mail ne sera pas publié

publicfinance

03/01/2013 03h35

…plaine des palmistes ….

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement