Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Provence-Alpes-Côte-D’azur. Le maire de Nice opte pour un bail emphytéotique administratif pour son grand stade

Urbanisme

Provence-Alpes-Côte-D’azur. Le maire de Nice opte pour un bail emphytéotique administratif pour son grand stade

Publié le 29/03/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le sénateur maire UMP de Nice Jacques Peyrat a annoncé le 29 mars la relance du projet d’un grand stade de football de 32.000 places sur le site de Saint-Isidore, à l’entrée ouest de la ville, selon la formule d’un bail emphytéotique administratif.
Rendu prudent par l’échec des deux précédents dossiers – la reconstruction du stade du Ray en gestion directe, puis une délégation de service public au groupement Cari-Spada pour la réalisation et l’exploitation de l’ouvrage à Saint-Isidore – Jacques Peyrat a indiqué qu’il attendrait les conclusions d’une étude de faisabilité juridique, urbanistique et économique en cours de réalisation avant de lancer un appel à candidatures européen.
« Si tout se passe bien, le stade attendu par l’OGCN et par la Ligue pourrait être livré d’ici deux ans à deux et demi », a déclaré Jacques Peyrat.
« Nous avons pris la décision de nous tourner vers la formule du bail emphytéotique administratif qui présente, outre le gain de temps, un avantage patrimonial, la ville redevenant à terme propriétaire du terrain, et un autre d’ordre financier, le coût de l’opération étant assurée par le partenaire. En contrepartie, il faut s’attendre à ce que le loyer fixé par la ville ne soit pas élevé et à une durée de bail assez longue », a-t-il encore expliqué.
Ce genre de bail est mis en pratique au stade Félix-Bollaert du Racing Club de Lens (Ligue 1) et au Parc des Sports d’Aguiléra du Biarritz Olympique (Top 14).
L’OGC Nice fera acte de candidature à l’appel à projets européen qui pourrait être lancé avant l’été, a annoncé son président Maurice Cohen.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Provence-Alpes-Côte-D’azur. Le maire de Nice opte pour un bail emphytéotique administratif pour son grand stade

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement